Quels sont les pièges à éviter avant d’acheter son télescope ?

Vous rêvez depuis longtemps de posséder un télescope… Et ça y est, c’est décidé, vous voulez enfin en acheter un.

Avant de vous lancer tête baissée, lisez attentivement cet article ! On vous présente tous les pièges à éviter lorsque vous voulez acheter un télescope…

Et surtout comment faire pour ne pas tomber dedans !

piège

Vous êtes prêt à réaliser votre rêve ? Alors c’est parti !

Vouloir aller trop vite

Le premier piège que nous allons voir, est un piège dans lequel malheureusement pas mal d’astronomes sont déjà tombés.

Et qui peut causer de grosses déceptions quand on tombe dedans.

Il s’agit de vouloir aller trop vite et de ne pas prendre le temps de réfléchir vraiment.

précipitation

Et cette précipitation, elle peut apparaître à deux moments dans l’achat de votre télescope.

Le premier, c’est en amont de l’achat, lorsque vous choisissez votre instrument.

Ne pas prendre le temps de choisir correctement son télescope

Comme dans beaucoup de domaines, quand on n’y connaît pas grand-chose, on se dit que plus c’est cher… Plus y’a de chances pour que ce soit bien !

En astronomie, un des pièges courants consiste à choisir le télescope le plus gros et/ou le plus cher qu’on puisse s’offrir.

On se dit que plus il grossit, plus on pourra voir de choses. Que plus il est cher, mieux il sera.

Le problème ? C’est que le choix d’un télescope est bien plus compliqué que ça.

Ce n’est pas parce qu’il est cher, que ce sera le meilleur choix.

De plus, un télescope qui grossit beaucoup ne vous permettra pas de voir plus de choses.

Au contraire, vous serez plus limité.

Et ça, c’est valable pour tous les modèles. Choisir un télescope, c’est faire des compromis… Toujours.

Pour bien le choisir, il faut donc prendre le temps de se demander :

  • ce qu’on veut observer
  • à quel endroit on veut observer
  • quel type de pratique on souhaite (observations ou astrophotographie)

Il existe plein de critères à prendre en compte pour bien choisir son télescope. Pas juste le prix ou la taille.

Alors ne vous précipitez pas vers le modèle le plus cher. Mais prenez le temps de bien choisir avant.

On voit trop d’astronomes qui ont choisi un télescope sans répondre à ces questions…

Et qui aujourd’hui sont déçus d’avoir investi autant dans un instrument qui ne convient pas à leurs besoins.

C’est le cas par exemple d’un des membres de l’Académie
Il rêvait de s’offrir un télescope et un jour il s’est lancé.

Le problème, c’est qu’il n’avait pas eu les bonnes infos. Et n’avait pas pris le temps de creuser plus que ça.

Résultat ?

Il a choisi un des modèles les plus gros et les plus chers dans son budget… Persuadé qu’il allait pouvoir voir plein de choses avec.

Et aujourd’hui, il se rend compte que son télescope est super pour observer les planètes… Mais qu’il ne pourra pas faire de ciel profond avec.

Alors pour ne pas vous retrouvez avec un instrument qui ne correspond pas à vos envies…

Prenez le temps de bien choisir votre télescope !

Ne pas prendre le temps de comparer les boutiques

La deuxième erreur liée à la précipitation… Intervient elle au moment de l’achat.

Vous avez pris le temps de choisir votre télescope…

Ou vous avez juste décidé de vous rendre dans une boutique d’astronomie pour repartir avec un télescope…

Et vous vous précipitez pour acheter le modèle que vous voulez.
Sans prendre le temps de comparer les prix ou la qualité du SAV.

Que ce soit une boutique en ligne ou un magasin physique…
Vous pouvez faire de belles économies ou vous éviter pas mal de soucis… Simplement en prenant le temps de comparer les boutiques.

  • « Le télescope que je veux n’est-il pas moins cher ailleurs ? »
  • « Le service après-vente est-il bon dans cette boutique ? »
  • « Les frais de ports sont-ils moins élevés ? »
  • « Devrais-je payer les frais de ports si j’ai un problème avec mon instrument ? »
  • « Pourrais-je facilement le ramener en boutique si besoin ? »

Autant de questions qu’il faut prendre le temps de se poser avant de se jeter tête baissée.

D’ailleurs, puisqu’on parle de boutique, voici une troisième erreur courante quand on achète un télescope.

Acheter son télescope dans une boutique non spécialisée

Le troisième piège consiste à ne pas acheter son télescope dans une boutique spécialisée en astronomie.

Parce que oui, on trouve des télescopes dans les magasins de jouets, dans les grandes surfaces (surtout à Noël)…

Mais également dans des boutiques de loisirs.

Le problème avec ces instruments ? Ce ne sont pas des modèles de bonne qualité.

Ils risquent très certainement de vous dégoûter de l’astronomie. Parce que :

  • vous ne pourrez pas voir grand-chose dedans
  • les images ne seront pas de très bonne qualité
  • ils seront fragiles et instables

Alors si vous voulez vraiment essayer l’astronomie dans de bonnes conditions…
Surtout ne vous laissez pas avoir par ces boutiques !

Pour en savoir plus, nous avons réalisé tout un article pour vous aider à savoir où acheter votre télescope.

Mais surtout souvenez-vous : les télescopes qui ne sont pas vendus dans des boutiques spécialisées ont de fortes chances d’être mauvais.

D’ailleurs, souvent ils sont vendus à des prix très bas. Ce qui nous amène à la quatrième erreur.

Quatrième piège : le budget

Le budget est un critère très important en astronomie. Car c’est surtout en fonction de lui que vous allez choisir votre matériel.

Voici donc deux erreurs à ne pas commettre avec votre budget.

Ne pas mettre suffisamment d’argent dans son télescope

La première erreur, c’est de ne pas investir suffisamment dans son matériel.

Vous allez me dire « Ok mais si je n’ai pas les moyens ? ».

Évidemment, je suis d’accord, tout le monde n’a pas le même budget et ne peut donc pas investir les mêmes sommes.

Pour autant, si votre budget est inférieur à 200€, nous ne vous conseillons pas d’acheter un télescope.

Vous risquez en effet d’être très déçu par les images que vous obtiendrez avec ce type de matériel.

économiser

À la place, nous vous conseillons plutôt d’investir dans une bonne paire de jumelles. Elles vous permettront de voir de très belles choses et de déjà vous initier à l’astronomie.

Et si ça vous plaît vraiment… Vous pourrez économiser pour vous offrir votre premier télescope !

Dans tous les cas, avoir une bonne idée du budget à mettre dans son télescope est important.

Que votre budget soit petit ou grand !

La gestion du budget

S’il est important de ne pas investir dans un télescope trop bas de gamme…

Il est également important d’investir intelligemment dans son matériel.

Une des erreurs que font beaucoup d’astronomes, c’est de mettre une trop grosse partie de leur budget dans la monture.

Or, si vous débutez, généralement vous voulez juste observer. Et pour ça, vous n’avez pas besoin d’une grosse monture.

Une monture de type Dobson est parfaite pour l’observation (que ce soit planétaire ou ciel profond).

Dobson

Et surtout, en plus d’être simple à utiliser, elle est très abordable. Ce qui vous permet de mettre votre budget dans le tube.

Vous pourrez donc avoir un tube plus gros et avec une meilleure qualité d’images. Et c’est ça le plus important quand on observe !

Pas besoin d’une grosse monture équatoriale à plusieurs centaines d’euros. Qui en plus d’être chère… Sera lourde et complexe à utiliser !

D’ailleurs en parlant de complexité…

Acheter un télescope trop complexe

C’est humain, quand on commence à comparer les modèles… On a tendance à vouloir choisir le meilleur, le plus cher… Celui qui offre le plus de possibilités.

Le problème ? C’est que plus un télescope offre de possibilités, plus il est complexe à utiliser.

Or, lorsqu’on débute, choisir un télescope trop complexe est une grosse erreur.

Il y a déjà beaucoup de choses à apprendre quand on commence dans ce domaine. Et être à l’aise avec son matériel nécessite un peu d’entraînement.

Partir sur un modèle trop complexe, c’est rajouter encore de la difficulté, alors que ce n’est pas nécessaire.

Pour nous, il est essentiel d’y aller pas à pas, pour progresser plus facilement et rapidement… Et ne pas se dégoûter.

L’astronomie est une passion… Il faut y prendre du plaisir.

Si ça vous saoule de sortir votre télescope parce que vous galérer à l’utiliser… Ça ne sert à rien et vous allez laisser tomber.

Alors ne choisissez pas un modèle trop complexe dès le départ !

Le GoTo

Ah le GoTo… Vous savez ce système « magique » qui permet de viser les astres automatiquement à l’aide d’un simple bouton ?

télescope goto

Ce système est à l’origine de deux erreurs qu’on rencontre souvent chez les astronomes.

Le GoTo n’est pas magique

Eh non ! Malgré ce qu’on pourrait croire, le GoTo n’est pas magique. Ce n’est pas le système idéal si vous débutez et que vous ne connaissez pas trop le ciel.

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’il nécessite d’être configuré pour fonctionner. Et que cette configuration ne se fait pas en un claquement de doigts… Surtout quand on débute.

Alors oui, une fois configuré correctement, il pointe tout seul l’astre que vous choisissez. Mais ce n’est pas magique !

Et c’est important de le préciser, parce que trop d’astronomes pensent que c’est la solution miracle pour ne plus galérer. C’est faux !

Le GoTo : un système qui coûte cher

En plus de nécessiter des réglages, le GoTo est également cher.

Et comme vous ne voulez pas investir trop dans la monture au détriment du tube…
Vous ne voulez pas non plus consacrer une grande partie de votre budget au GoTo.

Surtout si vous débutez et que votre budget n’est pas illimité.

Il vaut mieux investir dans un bon tube, que de réserver une partie du budget au GoTo, qui n’est pas du tout indispensable pour commencer.

Alors bien sûr, si vous avez un bon budget et que vous voulez le GoTo, pas de souci !

Mais prenez le temps d’y réfléchir et n’y sacrifiez pas une grosse partie de votre budget au détriment du tube.

Si vous hésitez, je vous invite à consulter notre article : GoTo bonne ou mauvaise idée ?

Négliger ses envies futures

Dernière erreur, qu’on vous présente quand même ici, même si elle est moins grave que les précédentes.

Souvent quand on achète un télescope pour débuter, on prend le minimum pour s’initier.

Et c’est top.

(Ça permet de ne pas investir trop si jamais on se rend compte que ça ne nous intéresse pas.)

Sauf par exemple si vous savez déjà que ce qui vous intéresse, c’est d’avoir un gros tube… Ou bien de vous lancer dans l’astrophotographie.

Dans ce cas-là, au moment d’acheter votre télescope, si vous en choisissez-un plus basique…
Qui ne pourra pas répondre à vos envies par la suite, c’est dommage.

Parce que quand vous maîtriserez votre matériel… Et que vous aurez envie de vraiment passer à ce qui vous tente le plus, vous risquez d’être bloqué.

Vous allez devoir racheter un télescope + une monture. En bref, vous repartirez de zéro.

Alors que si vous savez déjà que vous voulez faire de l’astrophoto par exemple… Ça peut être intéressant de choisir un matériel qui vous permettra directement de le faire.

Sans avoir besoin de tout changer dès que vous voudrez vous lancer.

Donc si vous avez le budget nécessaire et que vous savez déjà que telle pratique vous fait envie…

N’hésitez pas à investir dès le départ dans du matériel un peu plus cher mais qui vous permettra de faire ce dont vous avez envie.

En bref, ne négligez pas vos envies futures, vous pourriez y gagner !

Conclusion

Vous l’aurez compris, pour être certains de faire le bon achat, il faut prendre son temps.

D’abord pour se demander quels sont les critères à prendre en compte pour bien le choisir.

Mais aussi pour bien choisir la boutique dans lequel l’acheter.

Si vous devez retenir une chose de cet article, c’est ceci :

Le plus important quand on achète un télescope, c’est de choisir celui qu’on aura envie d’utiliser.

Parce que choisir le modèle le plus gros, le plus cher etc. ça ne sert à rien si vous ne le sortez jamais.

Que ce soit parce qu’il est trop lourd ou encombrant… Ou parce que vous ne savez pas vous en servir. Ou encore parce que vous ne pouvez pas observer ce que vous voulez dedans…

Alors pensez-y !

Tout au long de l’article, nous vous avons mis des liens vers d’autres articles qui pourraient vous aider pour l’achat de votre télescope. N’hésitez pas à aller les lire avant de vous jeter à l’eau.

J’espère que cet article vous aidera à éviter les pièges avant d’acheter votre télescope !

Et si vous êtes vous-même tombé dans un piège, dites-le-nous dans les commentaires !

Dans tous les cas, n’oubliez pas de garder la tête dans les étoiles 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.