Galaxie d’Andromède : comment l’observer à l’oeil nu ?

La galaxie d’Andromède est la plus connue de toutes les galaxies (après la nôtre, la Voie lactée, évidemment). Elle est l’un des objets du ciel profond les plus contemplés au télescope.

Si vous ne savez pas ce que signifie le terme “ciel profond”, je vous conseille d’aller lire l’article : quelles observations dans un télescope ?

Andromède, également nommée M31 par les astronomes, est facilement observable avec un petit télescope. Cela en fait donc une cible de choix lorsque l’on débute l’astronomie.

Mais, comme vous l’avez lu dans le titre, elle est en réalité même visible à l’oeil nu (ou avec des jumelles, c’est encore mieux) ! C’est d’ailleurs l’objet le plus lointain que nous pouvons observer sans instrument.

Alors, vous avez envie de la voir maintenant, n’est-ce pas ?!

Mais avant de vous expliquer comment la trouver, une présentation s’impose !

Présentation de la galaxie d’Andromède

Carte d’identité d’Andromède :

galaxie andromede observation

Nom : Andromède, ou M31, ou encore NGC 224.

Type : Galaxie spirale barrée.

Distance par rapport au Soleil : 2,5 millions d’années-lumière. 

Magnitude apparente : 3,4.

Visibilité : Hémisphère nord – Constellation d’Andromède.

Diamètre apparent : 3,18°.

Formation : Collision entre deux galaxies.

Avenir : Collision avec la Voie lactée dans 3 milliards d’années.

Détaillons un peu ces informations ensemble. Commençons par un petit rappel de ce qu’est une galaxie.

Une galaxie est un ensemble d’étoiles, de poussières, et de gaz, avec un trou noir supermassif en son centre, dans la plupart des cas. La nôtre porte le joli nom de Voie lactée. 

Elles sont réparties en 4 grands types. En fonction de leur apparence, il peut s’agir de galaxies spirales, elliptiques, lenticulaires, ou encore irrégulières.

La Voie lactée, ainsi qu’Andromède, sont classées dans la catégorie spirales. Cela signifie qu’elles sont composées d’un noyau sphérique et d’une structure en forme de, vous l’avez deviné… spirale. 

Mais alors que veut dire barrée ? Tout simplement que les bras de la spirale émergent d’une bande d’étoiles traversant son centre, et non du centre de la galaxie directement.

Ses autres noms, M31 et NGC 224, correspondent à des numéros dans des catalogues d’objets du ciel profond. M pour celui de Messier, et NGC pour le Nouveau Catalogue Général de nébuleuses et d’amas d’étoiles.

Andromède se situe à 2,5 millions d’années-lumière de nous. Sachant qu’une année-lumière correspond à 9 000 milliards de km, je vous laisse faire le calcul…

Même si cette distance est gigantesque, la galaxie d’Andromède est en réalité l’une des plus proches de nous. Et la plus près dans la catégorie spirale.

Sa magnitude apparente est de 3,4. Cela vous fait une belle jambe si vous ne savez pas ce que cela signifie !

Explication : la magnitude correspond à la luminosité d’un astre. L’adjectif apparent précise qu’il s’agit de la luminosité que l’on perçoit depuis la Terre, et non celle réelle de l’objet.

Étant donné que nous ne voyons pas le même ciel étoilé dans l’hémisphère nord et l’hémisphère sud, nous n’avons pas accès aux mêmes objets célestes. La galaxie d’Andromède est visible depuis l’hémisphère nord. Et plus particulièrement dans la constellation éponyme.

Son diamètre apparent, c’est-à-dire la taille qu’elle occupe dans le ciel, est de 3,18°. Si cela ne vous dit pas grand-chose, cela correspond à environ 6 fois celui de la pleine Lune !

Eh oui, si nous pouvions la voir à l’oeil nu comme elle est réellement, nous aurions droit à un magnifique spectacle. Mais elle est malheureusement trop loin pour que nos yeux puissent capter toute sa lumière. Nous verrons ce que nous pouvons concrètement observer juste après.

Une étude menée entre 2006 et 2014 nous a montré que nous avions tort sur l’idée que l’on se faisait de la formation d’Andromède.

En effet, étant donné ses similitudes avec notre galaxie, les scientifiques pensaient qu’elles possédaient à peu près les mêmes propriétés et la même histoire. 

Mais l’étude a indiqué qu’ils se trompaient. L’âge, la répartition et le mouvement des étoiles de la galaxie d’Andromède sont en réalité très différents de la nôtre.

Pour essayer d’expliquer cette différence, les astronomes ont dû concevoir de nouveaux modèles. Pour cela, ils ont réalisé des simulations numériques, comme celle-ci par exemple.

galaxies fusion

Collision de deux galaxies

Elle montre la collision de deux galaxies qui auraient fusionné il y a 3 milliards d’années. C’est ce qui aurait formé la galaxie d’Andromède comme nous la connaissons actuellement.

Si M31 est née d’une collision entre deux galaxies, son futur est tout aussi violent. Et cette fois nous serons aux premières loges. En effet, c’est avec notre propre galaxie que la collision devrait avoir lieu d’ici 3 milliards d’années

Oui, nous avons le temps. Mais les deux galaxies se rapprochent doucement (enfin quand même à 430 000 km/h), mais sûrement.

Pour que vous ne soyez pas déçus, je me dois de vous expliquer un peu ce que vous verrez réellement.

Que voit-on vraiment ?

Voilà, c’est maintenant que je dois casser tous vos espoirs…

J’imagine que vous avez les photos de la galaxie en tête. Comme celles utilisées dans cet article. Je suis au regret de vous dire que ce n’est pas ce que vous verrez.

Alors, que pourrez-vous concrètement observer ? La réponse est simple : une tache blanche floue. Cela fait moins rêver, je sais.

Vous êtes déçu ? Vous ne devriez pas.

Rappelez-vous de la distance à laquelle elle se situe. Selon moi, pouvoir la voir est déjà magique. Je trouve toujours cela émouvant de me dire que ces quelques rayons de lumière ont voyagé 2,5 millions d’années-lumière pour atteindre mes yeux. 

galaxie andromède télescope

Sur cette photo, c’est à peu près ce que vous pouvez observer à travers un bon télescope. À l’oeil nu, vous vous rapprocherez plus de la petite tache que vous voyez en dessous d’Andromède (il s’agit d’une autre galaxie).

J’espère ne pas vous avoir fait perdre l’envie de l’observer. Je vous assure que, malgré cela, elle vaut vraiment le coup d’oeil… Et puis vous allez voir, vous aurez en plus la satisfaction de l’avoir trouvée par vous-même !

Vous êtes prêt à la voir de vos propres yeux ?! Alors c’est parti pour apprendre à la trouver !

Comment trouver Andromède ?

Pour pouvoir observer cette magnifique galaxie spirale, vous aurez besoin d’un ciel très sombre. N’espérez donc pas la voir en ville.

Vos yeux devront également s’être habitués à la pénombre. Idéalement, c’est après 30 min dans l’obscurité que vous pourrez observer le mieux.

Les étapes pour la trouver sont assez simples.

Nous allons commencer par chercher la constellation de Pégase. Elle ressemble à un grand carré. Un peu comme le récipient de la Grande Ourse, mais en plus grand.

Pégase se situe en dessous de la constellation de Cassiopée. Mais contrairement à cette dernière, elle n’est pas visible toute l’année.

Donc pour observer Andromède, la période idéale est l’automne.

trouver galaxie andromède

Cliquez sur l’image pour la voir en plus grand et la télécharger.

Si je vous ai mis l’image de la Grande Ourse dans la tête, ce n’est pas pour rien.

Pour trouver la constellation d’Andromède, qui se trouve reliée à Pégase, vous allez essayer de former une casserole, mais avec le manche (qui est donc la constellation d’Andromède) à l’envers.

Celui-ci se trouve du côté de la Grande Ourse. Une fois que vous l’avez, vous allez repérer la seconde étoile du manche, en partant du récipient.

À partir de celle-ci, en montant, vous trouverez une étoile plus brillante que les autres. Puis une seconde.

Vous êtes maintenant tout près de la galaxie d’Andromède !

Elle se situe juste en haut à droite de l’étoile.

Petite astuce : vous la distinguerez mieux si vous ne regardez pas à cet endroit précis, mais un peu à côté. 

Et voilà, vous savez désormais repérer la galaxie d’Andromède !

Je vous l’avais dit, ce n’était pas très compliqué, si ?

Dites-nous en commentaire si vous avez réussi à la trouver, et votre ressenti lorsque vous l’avez vue.

Et pour repérer la magnifique Andromède, le mieux est de garder la tête dans les étoiles !

2 commentaires sur « Galaxie d’Andromède : comment l’observer à l’oeil nu ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le "Guide d'Observation des Constellations" !