JUMELLES ASTRONOMIE : Comment bien les choisir ?

Quand on souhaite acheter du matériel d’astronomie, on pense généralement aux télescopes (ou lunettes astronomiques), mais rarement aux jumelles. Pourtant, des jumelles peuvent aussi être une bonne idée. On verra pourquoi un peu plus loin.

Comme pour les télescopes, il existe beaucoup de modèles différents. Il peut être compliqué de s’y retrouver. Nous allons donc voir ensemble les différents modèles existant et lesquelles vous devriez choisir, en fonction de l’utilisation que vous en ferez.

Commençons tout de suite par voir les caractéristiques des jumelles que vous devez analyser pour faire votre achat.

Caractéristiques des jumelles

jumelles 10x50

Comme pour les télescopes, les jumelles sont toujours indiquées avec deux chiffres.

Par exemple ici nous avons des 10×50. Le premier chiffre correspond au grossissement et le second au diamètre. Étudions d’abord le grossissement.

Le grossissement

Si vous avez bien suivi, nos jumelles 10×50 possèdent donc un grossissement de 10 fois.

Plus celui-ci est élevé, et plus l’objet observé est rapproché, c’est logique. Mais cela veut également dire que moins l’image est stable et plus le champ de vision est réduit.

À l’inverse, plus le grossissement est faible, plus il y a de lumière et plus l’image est stable et agréable à observer.

Le diamètre

Le second chiffre correspond donc au diamètre de l’objectif des jumelles.

jumelles diamètre

Comme pour un télescope, plus le diamètre est grand et plus l’appareil récolte de lumière. Cela permet d’observer des images plus nettes et de pouvoir contempler des objets moins lumineux.

Mais, cela signifie également que plus vos jumelles seront encombrantes et lourdes. Ce qui va poser problème pour les utiliser à main levée par exemple. Vous devrez donc utiliser un trépied.

La pupille de sortie

La pupille de sortie correspond au diamètre du cercle de lumière qui atteint votre oeil lorsque vous observez. Vous pouvez le voir en tenant vos jumelles à distance.

jumelles pupille de sortie

Contrairement au grossissement et au diamètre, ce chiffre n’est pas directement indiqué sur vos jumelles. Mais il est très simple à calculer.

Voici la formule pour calculer la pupille de sortie : diamètre / grossissement.

Reprenons une fois de plus nos jumelles 10×50. Si vous n’êtes pas trop mauvais en maths cela ne devrait pas vous poser de problème : 50 / 10 = 5.

Ce chiffre doit être adapté avec le diamètre de dilatation de votre pupille dans le noir.

Idéalement, il doit se situer entre 5 et 6 pour les adultes, et 7 pour les enfants. Nos jumelles 10×50 avec leur pupille de sortie de 5 sont donc très bien !

Bon, je ne suis pas là pour vous demander de faire des maths ou pour vous assommer avec des caractéristiques techniques… Nous en avons donc fini avec la théorie, passons maintenant au concret.

Je suis sûre que vous êtes impatient de savoir ce que vous allez pouvoir observer à travers vos futures jumelles d’astronomie… Voyons ça sans plus attendre !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Monture équatoriale : fonctionnement

Qu’observe-t-on dans des jumelles d’astronomie ?

À travers des jumelles d’astronomie vous pourrez par exemple contempler :

  • des galaxies
  • des étoiles doubles
  • la Lune
  • les phases de Vénus
  • les satellites de Jupiter

Maintenant que je vous ai mis l’eau à la bouche, détaillons un petit peu plus les deux domaines d’observations : le planétaire et le ciel profond.

Juste avant, sachez déjà que pour des observations planétaires vous devez privilégier le grossissement, et pour le ciel profond la luminosité (et donc le diamètre).

(Vous voyez pourquoi j’ai dû commencer par vous embêter avec des détails techniques !)

Planétaire

Pour rappel, le planétaire regroupe la Lune et les planètes de notre Sytème solaire. Prenons quelques astres en exemple.

Saturne

Dans des jumelles 10×50 (oui encore elles !), il vous sera compliqué de voir les anneaux de Saturne… Vous verrez plus une forme de ballon de rugby, sans réellement pouvoir distinguer un anneau malheureusement.

Mais avec des jumelles plus puissantes, comme les 20×80 par exemple, vous devriez pouvoir discerner le magnifique anneau de Saturne.

Jupiter

jupiter lunes

Les lunes de Jupiter (non désolée mais vous ne les verrez pas comme ça…)

En revanche, même avec des jumelles d’astronomie 10×50, vous pourrez repérer les satellites de Jupiter (appelés des lunes galiléennes) ! Mais ne vous attendez pas à distinguer les bandes colorées de la planète.

Pour résumer : vous saurez identifier les planètes mais guère plus. Évidemment, plus vos jumelles seront puissantes et plus vous pourrez voir de choses.

Retenez tout de même que les jumelles ne sont pas idéales pour des observations planétaires en raison de leur faible grossissement (par rapport aux télescopes).

Intéressons-nous maintenant au ciel profond.

Ciel Profond

les pléiades

Les Pléiades

L’expression ciel profond comprend simplement tous les objets célestes ne faisant pas partie de notre Sytème solaire. Cela regroupe donc les galaxies, les nébuleuses, les amas d’étoiles, les étoiles doubles…

Les jumelles d’astronomie excellent sur des objets brillants et étendus tels que des amas ouverts (comme les pléiades par exemple).

Ce type d’objet peut se trouver un peu à l’étroit dans un télescope. Le grand champ des jumelles permet donc de les contempler dans leur ensemble.

Voici quelques exemples d’objets intéressants à observer aux jumelles :

  • Galaxie d’Andromède
  • Pléiades
  • Nébuleuse d’Orion

Vous devriez maintenant avoir une meilleure idée de ce que vous pourrez faire avec des jumelles pour l’astronomie (enfin je l’espère).

Mais je connais la question que vous vous posez désormais… Vaut-il mieux se tourner vers un télescope ou des jumelles ?

Jumelles ou télescope ?

Pour répondre à cette question, voyons les avantages et les inconvénients des jumelles d’astronomie. Et on commence tout de suite par ses avantages.

Avantages

Le premier avantage des jumelles, et le plus évident, est leur transportabilité. Eh oui, c’est quand même bien plus pratique de les emmener un peu partout avec soi qu’un télescope ! Avec la portabilité vient évidemment le poids.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment Bien Choisir son TÉLESCOPE ?

Leur second avantage est leur facilité d’utilisation. Contrairement aux télescopes, elles n’ont pas besoin d’être réglées. Donc pas de mise en station, mise en température, ou autre réglage en vu !

Ensuite, comme je vous le disais, elles sont très bonnes pour les observations d’objets très étendus du ciel profond.

Autre avantage auquel on ne pense pas forcément : elles peuvent également servir pour faire des observations terrestres, contrairement à un télescope.

Enfin dernier avantage, leur prix. À moins de vouloir un très grand diamètre, et donc des jumelles énormes, vous devriez dépenser moins d’argent dans des jumelles que dans un télescope.

Voici un petit récapitulatif :

  • Transportabilité
  • Poids
  • Facilité d’utilisation
  • Observations d’objets très étendus en CP
  • Observations terrestres
  • Prix

Mais évidemment les jumelles ne sont pas parfaites. Voyons donc un peu leurs inconvénients.

Inconvénients

Malgré leur grand avantage dans la catégorie grands objets du ciel profond, elles restent tout de même moins performantes qu’un télescope. Comme nous l’avons vu plus haut, les observations planétaires ne sont également pas leur fort… Il vous sera compliqué de pouvoir voir des détails sur les planètes.

Autre point auquel vous devez pensez : vous aurez besoin d’un trépied au-dessus d’un certain diamètre (on verra ça juste après). Cela ajoute donc un accessoire à transporter.

Dernier inconvénients des jumelles : elles captent bien la pollution lumineuse. Idéalement, mieux vaut donc les utiliser en campagne.

  • Moins performantes
  • Observations planétaires compliquées
  • Besoin d’un trépied au-dessus d’un certain diamètre
  • Sensibles à la pollution lumineuse

Peut-être qu’avec toutes ces informations vous hésitez encore et vous demandez quand choisir des jumelles concrètement.

Quand choisir des jumelles concrètement ?

Si vous avez un budget inférieur à 200€, mieux vaut vous tourner vers une bonne paire de jumelles plutôt qu’un mauvais télescope. Eh oui, en-dessous de ce prix là, vous ne pourrez malheureusement pas bénéficier d’un bon télescope.

De plus, avec des jumelles il est plus facile de se repérer dans le ciel nocturne. Cela peut donc être un bon premier achat pour commencer et vous habituer à naviguer parmi les étoiles.

Quelles jumelles choisir ?

Vous vous en doutez, vous allez devoir faire des compromis… Compromis entre luminosité et grossissement. Et compromis entre performance et prix.

Pour commencer, comme je vous le disais, vous aurez besoin d’un trépied pour des jumelles ayant un diamètre supérieur à 50-70 mm. Si vous n’en utilisez pas, vos bras vont vite fatiguer et votre image risque de trembler. Dans ce cas, pensez bien à vérifier que vos jumelles possèdent un pas de vis pour pouvoir les fixer sur le trépied.

Ensuite, en astronomie, nous avons tendance à dire que le grossissement minimum requis est de 7, et le diamètre de 50 mm. Sachant que vous devez toujours privilégier la luminosité (donc le diamètre) au grossissement !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment Photographier la Voie lactée

Niveau budget, vous pouvez bénéficier d’une bonne paire de jumelles à partir de 100€ environ. Mais évidement, plus le prix est élevé et plus l’optique sera de bonne qualité.

L’idéale est évidemment de tester vos jumelles la nuit avant de les acheter. Mais je sais, ce n’est pas forcément évident.

Pour finir et ne pas vous laisser perdu parmi toutes ces informations, je vais vous présenter quelques modèles très répandues parmi les astronomes.

Quelques modèles répandus

Les jumelles d’astronomie les plus répandues sont sans conteste les 10×50. Eh oui, ce n’est pas pour rien que je vous en parle depuis le début… ! C’est également celles que je possède. Elles ont un très bon rapport qualité / prix.

jumelles orion 10x50

Jumelles Orion 10×50

En voici un exemple :

Ensuite nous avons des 7×50. Elles possèdent un grossissement moins élevé, votre image sera donc plus stable.

Nous montons en gamme avec les 20×80. Comme vous pouvez le voir, celles-ci ont un grossissement et un diamètre bien plus élevé. Le grossissement x20 vous aidera par exemple à mieux voir les planètes. Mais attention !! Souvenez-vous, avec un tel diamètre vous aurez obligatoirement besoin d’un trépied.

Enfin, encore plus puissantes que les précédentes, nous avons les 25×100. Je ne pense pas avoir besoin de vous prévenir pour le trépied cette fois-ci…

J’espère que cet article vous aura aidé. Comme d’habitude, si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires. Vous pouvez également nous partager vos expériences d’observations aux jumelles, nous nous ferons un plaisir de les lire !

Et vous le savez, que ce soit au travers d’un télescope, d’une paire de jumelles, ou simplement de vos yeux, l’important est de garder la tête dans les étoiles !

(Les liens vers les produits sont des liens affiliés, c’est-à-dire que nous touchons une petite commission si vous effectuez votre achat depuis ce lien. Cela n’augmente évidemment pas le prix pour vous ! De plus, nous recommandons toujours des produits que nous connaissons ou que nous avons étudiés. Nous ne mettons donc jamais de lien vers des articles que nous n’achèterions pas nous-mêmes. Cela permet de nous aider à développer ce blog.)

64 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement la formation "Premiers Pas avec un Télescope" !