5 choses à savoir sur l’étoile du Berger

Vous avez déjà entendu parler de l’étoile du Berger n’est-ce pas ? Elle a inspiré de nombreux artistes.

Mais savez-vous vraiment ce que c’est ?

Voyons ensemble 5 faits la concernant, pour mieux la connaître. 

Ce n’est pas une étoile

Eh oui on commence fort ! 

Comme les étoiles filantes, son nom est trompeur. L’étoile du Berger n’est donc pas une étoile. Il s’agit en réalité d’une planète, Vénus. 

Celle-ci emprunte son nom à la déesse romaine de l’amour, de la séduction et de la beauté féminine.

Les points communs entre Vénus et la Terre

Taille, composition

Vénus est la seconde planète en partant du Soleil. C’est la plus proche et la plus ressemblante à la Terre dans notre Système solaire. Elle est d’ailleurs parfois appelée sœur jumelle de la Terre.

Comme notre planète, Mars et Mercure, Vénus est une planète tellurique, c’est-à-dire qu’elle se compose principalement de roche et de métal.

planètes internes

De gauche à droite : Mercure – Vénus – Terre – Mars

On les nomme également planètes internes, car elles se trouvent entre le Soleil et la ceinture d’Astéroïdes. Toutes les planètes après celle-ci sont dites externes.

De plus, sa taille est approximativement la même que celle de la Terre.

Mais les ressemblances avec cette dernière s’arrêtent là.

Les particularités de l’étoile du Berger

Pas de satellite naturel

En effet, contrairement à notre planète bleue et à de nombreuses autres, elle ne possède pas de satellite naturel. Pour nous, par exemple, c’est la Lune qui veille sur nous.

Ses rotations

Sur Vénus, une journée est plus longue qu’une année ! Oui, c’est compliqué à imaginer pour nous, mais vous avez bien lu.

Pour rappel, un jour correspond au temps nécessaire à un astre pour faire un tour sur lui-même (24 h pour nous). Une année, quant à elle, est sa période de révolution autour du Soleil (365 jours sur Terre).

Vénus fait donc le tour de notre étoile plus rapidement qu’elle ne fait une rotation sur elle-même. 

Ce n’est pas qu’elle soit particulièrement rapide à faire le tour du Soleil (225 jours terrestres), c’est surtout qu’elle effectue une rotation sur elle-même extrêmement lentement (243 jours terrestres). 

Elle possède une autre caractéristique intéressante. Elle tourne sur elle-même dans le sens inverse de la Terre et de toutes les autres planètes du Système Solaire, excepté Uranus.

Au cas où vous voudriez aller y passer vos prochaines vacances, je dois vous prévenir.

Son atmosphère perturbée

C’est la planète la plus chaude du Système Solaire. La température moyenne à sa surface est de 465 °C… Si vous vous plaigniez de la canicule ici, imaginez-vous là-bas ! 

Elle est encore plus brûlante que Mercure (420 °C) ! Ce qui est étrange, car elle se trouve environ deux fois plus éloignée du Soleil que celle-ci. 

Alors pourquoi fait-il si chaud sur Vénus ?

Cette chaleur vient de son atmosphère extrêmement dense. Elle est composée d’épais nuages de dioxyde de soufre. Cela crée un effet de serre très intense.

Nous la voyons très brillante

Sa magnitude apparente (luminosité perçue) peut aller jusqu’à -4,6. C’est l’astre le plus brillant, après le Soleil et la Lune, que l’on peut observer.

L’étoile du Berger est donc très lumineuse pour plusieurs raisons. 

D’abord, elle se trouve proche de nous (à 108 millions de kilomètres en moyenne).

Ensuite, même si elle n’émet pas de lumière, contrairement à une étoile, sa couche nuageuse très opaque réfléchit les rayons du Soleil. 

Ce qui, d’une part la rend très brillante vu de la Terre et d’autre part nous empêche d’observer directement le sol vénusien.

Comment la reconnaître

Vénus possède une particularité qui permet de la reconnaître facilement. Je suis sûre que vous l’avez déjà observée sans forcément savoir ce que c’était.

Une idée de cette spécificité ?

Allez, je vous donne un indice. Elle est aussi appelée étoile du soir ou étoile du matin.

Étoile du soir ou étoile du matin

Eh oui, grâce à sa forte luminosité, c’est la première « étoile » que vous apercevrez juste avant, ou juste après, le coucher du Soleil.

étoile du berger

Vénus en dessous de la Lune

Ainsi, Vénus est toujours visible (depuis la Terre) à proximité de notre Soleil. Elle est donc un peu comme un petit chien qui suit son maître (le Soleil) partout. 

Vous la verrez soit dans les lueurs de l’aube à l’est, soit au crépuscule à l’ouest. Vous ne pourrez cependant jamais l’observer le matin et le soir dans la même journée.

De même, vous ne la verrez pas en pleine nuit, car elle se situe entre le Soleil et la Terre, nous lui tournons donc le dos. 

Enfin… ce n’est pas tout à fait exact. 

On peut en fait l’observer à certaines périodes la nuit. 

Cela dépend de son élongation. Oh le terme barbare ! Cela correspond simplement à la distance perçue entre une planète et le Soleil depuis la Terre. 

En fonction de notre position et de celle de Vénus autour du Soleil, Vénus nous apparaît plus ou moins proche de notre étoile. 

Plus l’élongation de Vénus est élevée, plus elle se situe « loin » du Soleil et donc haut dans le ciel.

Ce qui entraîne deux conséquences pour notre observation. 

Tout d’abord, on la voit plus longtemps, car elle se couche bien après le Soleil, elle est donc observable une partie de la nuit. 

Ensuite, comme elle est plus haute dans le ciel elle n’est pas cachée par les arbres ou les constructions humaines et est donc plus facilement visible.

L’origine de son surnom

Elle tient son surnom de son utilité auprès des bergers. 

Lorsqu’ils la voyaient le soir dans le ciel, c’était le signe qu’ils devaient rentrer leur troupeau dans la bergerie. 

Inversement, le matin elle leur indiquait que la journée commençait et qu’il était l’heure de sortir les moutons. 

Non, elle n’indique pas le nord

De nombreuses idées reçues persistent sur l’étoile du berger. D’après l’une d’elles, elle indiquerait le nord.

Si vous avez bien suivi (et je ne parle pas juste du fait d’avoir lu le titre de cette partie !), vous devriez maintenant savoir que c’est faux. En effet, vous apercevez Vénus soit à l’est, soit à l’ouest, en fonction du moment auquel vous regardez.

L’astre utilisé pour trouver le nord est l’étoile Polaire, aussi appelée Polaris. Ce n’est pas du tout le même objet céleste.

L’étoile Polaire est l’étoile la plus brillante de la constellation de la Petite Ourse. Nous y avons consacré un article si vous voulez apprendre à mieux la connaître et la repérer : https://astronomie-pratique.com/etoile-polaire-comment-trouver-le-nord/

J’espère que cet article vous aura éclairé sur notre voisine lumineuse. 

Gardez la tête dans les étoiles dès le coucher du Soleil pour apercevoir l’étoile du Berger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le "Guide d'Observation des Constellations" !