carte du ciel

Comment utiliser une carte du ciel ?

L’une des premières questions que l’on se pose lorsqu’on débute l’astronomie est : mais comment se repère-t-on dans le ciel ?

C’est vrai, là haut il n’y a pas de routes, pas de panneaux indicateurs… Et pourtant, il existe des cartes du ciel.

Juste pour qu’on soit bien d’accord : quand je parle de se repérer dans le ciel, je parle évidemment de ciel nocturne… 

Maintenant que nous sommes sur la même longueur d’onde, entrons dans le vif du sujet !

Pourquoi a-t-on besoin de se repérer dans le ciel ?

Avant de commencer, il est légitime de se demander pourquoi avons-nous besoin de nous repérer dans le ciel ?

Eh bien déjà car dans le ciel nocturne, il y a plein de merveilles à contempler. Des étoiles, évidemment, mais pas que. Il y a également des galaxies, des nébuleuses, des amas d’étoiles, et des planètes. 

Et donc pour pouvoir observer tout ce petit monde, il faut savoir où regarder. Car tout cela est bien caché, et pas assez lumineux pour juste lever les yeux et le trouver directement. 

Donc le principe va être d’utiliser des repères, plus brillants, que l’on peut trouver à l’œil nu. Et de repère en repère, on va trouver ce que l’on souhaite observer.

Voyons un peu comment nous faisons cela concrètement. 

Les constellations

Je pense que vous vous en doutez, ce sont les constellations qui nous aident à nous repérer. Elles forment des dessins reconnaissables parmi les étoiles. 

En tout, il y en a 88. Mais en réalité, elles ne sont jamais visibles toutes en même temps. Nous ne les voyons pas toutes en fonction de :

  • l’hémisphère dans lequel on se trouve,
  • la période de l’année,
  • l’heure d’observation.

La plus connue, je suis sûre que vous la connaissez, c’est la Grande Ourse. Si vous ne savez pas la trouver, je vous aide à la repérer, avec la Petite Ourse, dans cette vidéo. Vous apprendrez également pourquoi elles sont appelées comme cela.

constellation grande ourse

Alors comment ça marche les constellations ? 

Chaque constellation occupe une partie du ciel. Et elles sont toutes liées ensemble, un peu comme un puzzle. Ce qui veut également dire qu’il n’existe pas de partie du ciel qui n’appartient pas à une constellation.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  ISS : Comment la voir ?

Si vous voulez en savoir plus sur les constellations, je vous invite à aller voir cette vidéo que j’ai réalisée.

Donc la première étape pour repérer un objet céleste, quel qu’il soit, est de trouver dans quelle constellation il se situe.

Si celle-ci est trop complexe à trouver directement, vous allez commencer par utiliser d’autres constellations. Et comme cela, vous aller passer de constellation en constellation, d’étoile en étoile, jusqu’à arriver au point que vous cherchez. 

Et maintenant vous allez me dire : oui d’accord, mais comment on repère les constellations, comment on sait quel chemin emprunter ?

Eh bien c’est là qu’interviennent les cartes du ciel.

Comment utiliser une carte du ciel ?

Une carte du ciel vous permet d’avoir une représentation visuelle des constellations qui se trouvent au-dessus de votre tête, au moment où vous souhaitez observer.

Parce que oui, ce ne seront pas toujours les mêmes constellations qui se trouveront au-dessus de votre tête. De plus, elles ne seront pas toujours au même emplacement dans le ciel.

Mais vous savez déjà tout cela si vous êtes allé regarder la vidéo sur les constellations que j’ai mise en lien précédemment… ! Sinon je vous attends ici avant de continuer.

C’est fait ? Ok, alors continuons.

carte du ciel
Carte du ciel

Voilà à quoi ressemble une carte du ciel.

C’est celle que j’utilise personnellement et qui me convient très bien. Voici le lien si vous souhaitez vous la procurer.

Petite précision avant de vous expliquer comment vous en servir : il n’y a pas les 88 constellations dessus. 

Simplement parce que, comme je l’ai évoqué précédemment, nous n’observons pas les mêmes constellations en fonction de l’endroit où on se situe sur Terre. Il y a par exemple des étoiles que vous ne verrez jamais si vous restez dans l’hémisphère nord. Et inversement. 

Alors comment marche une carte du ciel ?

Pas de blague du genre « elle ne marche pas elle court » s’il vous plaît… !

D’abord au centre, vous avez l’étoile polaire. C’est l’étoile qui indique le nord. Elle ne bouge jamais. Vous pouvez également remarquer que toutes les autres étoiles tournent autour d’elle.

carte du ciel graduations
Graduations

Ensuite vous pouvez distinguer deux graduations en bas. Une pour la date, et l’autre pour les heures. 

Vous l’avez compris, le but va être de faire coïncider les deux en fonction de quand vous observez.

Admettons que vous vouliez observer le 15 décembre à 23h. Vous devez donc tourner le disque pour que la graduation du 15 décembre soit en face de celle de 23h (faites attention à l’heure d’été et l’heure d’hiver).

Vous avez maintenant une représentation des constellations que vous pouvez observer au-dessus de votre tête. 

Maintenant comment s’en servir pour repérer les constellations ?

Sur la carte il est indiqué de la tenir au-dessus de votre tête. Oui mais en réalité si vous la tenez à l’endroit, comme sur l’image d’illustration, les constellations seront inversées.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Galaxie d'Andromède : comment l'observer à l'oeil nu ?

Par exemple, moi si je la tiens comme cela, elle m’indique la Grande Ourse en haut. Sauf que je sais qu’à cette période de l’année (en hiver), elle se situe tout en bas dans le ciel, proche de l’horizon. 

Du coup personnellement je la tiens à l’envers. Je trouve cela plus simple et plus logique.

(Je vous renvoie à la vidéo au début de l’article, si mon explication n’est pas suffisamment claire.)

Les planètes

carte du ciel planètes

Vous savez que l’on peut voir plusieurs planètes de notre système solaire à l’œil nu ?

C’est justement le sujet de l’article (avec vidéo) : 6 planètes à observer à l’œil nu. Il vous explique quelles planètes vous pouvez voir et comment faire.

Pour pouvoir trouver une planète dans le ciel nocturne, il faut également savoir se repérer dans le ciel. 

Eh oui, si vous cherchez sur votre carte du ciel, ou sur internet par exemple, la planète sera indiquée dans une constellation. Vous devrez donc déjà savoir repérer cette constellation.

À l’intérieur de la carte du ciel (page 2) que je vous ai présentée, se trouve une page regroupant les principales planètes visibles à l’œil nu, et les constellations dans lesquelles elles se trouvent. Tout cela en fonction de la date de votre observation.

Sur les pages 3 et 4 de la carte se trouvent également la localisation de quelques-uns des objets du ciel profond.

Par où commencer ?

Je vous conseille de ne pas essayer de trouver toutes les constellations d’un coup. Allez-y petit à petit.

Commencez déjà par la plus simple : la Grande Ourse. Ensuite, vous pourrez trouver assez facilement la Petite Ourse avec l’étoile polaire et Cassiopée, qui est facilement identifiable.

Pour le reste, cela va dépendre de la saison à laquelle vous observez. En hiver, vous ne pourrez pas louper Orion (magnifique constellation que je vous encourage très fortement à contempler). Et en été vous avez le triangle d’été, qui est formé de 3 étoiles très brillantes.

Si vous souhaitez apprendre à repérer des constellations, je vous propose deux solutions :

Vous pouvez déjà télécharger gratuitement mon guide d’observation des constellations qui se trouve juste en dessous de cet article.

Ou vous pouvez également regarder les vidéos que j’ai créées sur le sujet et que j’ai ajoutées à une playlist spéciale.

Avec tout cela, les constellations ne devraient plus avoir de secrets pour vous. Et petit à petit vous devriez connaître le ciel nocturne comme votre poche !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Étoile Polaire : Comment Trouver le Nord ?

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires.

Et sinon, le meilleur conseil que je puisse vous donner est de garder la tête dans les étoiles… 🙂

17 réflexions au sujet de “Comment utiliser une carte du ciel ?”

  1. Bonjour, simplement pour vous remercier car vos multiples exications sont très accessibles, claires, utiles et intéressantes. Un régal et un grand bravo, continuez comme ca s’il vous plait 👍👍👍👍

    Répondre
  2. Bonjour, mon petit-fils (8 ans) est passionné de sciences et d’astronomie. Il a été enthousiasmé par ses deux visites à la Cité de l’Espace à Toulouse.Je viens de lui (nous) offrir une longue-vue et un télescope (Omegon 130/920 EQ3) et je dois maintenant m’initier moi-même pour l’accompagner. Je pense que votre blog va beaucoup nous y aider. Merci de tout ce partage.

    Répondre
  3. Je me lance tout juste dans l’astronomie alors que ça fait longtemps que je veux en savoir plus. Je veux comprendre le ciel… J’ai essayé des bouquins de vulgarisation (genre Hubert Reeves, le ciel expliqué aux enfants…). Ca me convient pas. J’ai besoin de pratique et de petit à petit. Ce que tu proposes Laura (je me permets x)), c’est génial. Clair ! Simple ! Tu as gardé le plus intéressant ! Je sais pas quelle est ta formation, si tu as fait des études dans l’astro ou si c’est juste ta passion. En tout cas, tu sais le rendre accessible sans foutage de gueule à tout le monde ! MERCI 🙂 continue !

    Répondre
    • Ah merci pour ce commentaire qui me fait tout particulièrement plaisir ! Simplicité, clarté et accessibilité, c’est exactement ce que j’essaie de faire. Alors tant mieux si ça marche 🙂 Non je n’ai pas de formation « pro », c’est juste une passion depuis toute petite.

      Belle journée,

      Laura.

      PS : je vois ce que tu veux dire par « sans foutage de gueule » et j’approuve 🙂

      Répondre
  4. Whouaaa, enfin quelqu’un qui parle avec passion et qui ne cours pas après l’argent car tu pourrais très bien monétiser ce savoir… Merci merci, je n’ai pas acheté un téléscope encore, mais tes précieux conseils sont inestimables 👍👍👍
    Continue

    Répondre
    • Hello Laurent,
      Merci pour ton commentaire. Alors il existe des produits payants sur le blog (comme des fiches pratiques ou des formations) pour les personnes voulant aller plus loin. J’aimerais beaucoup vivre d’amour et d’eau fraîche mais malheureusement ce n’est pas possible ! Et pour moi passion et argent ne sont pas incompatibles. Bien au contraire. Pourquoi devrait-on faire un métier que l’on déteste pour gagner sa vie… ?!
      Belles observations à toi 🙂
      Laura

      Répondre
  5. Bonjour,
    Vos vidéos et vos conseils sont très intéressants. Nous prenons plaisir à vous lire et a vous suivre dans cet univers très mystérieux (pour moi). Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le "Guide d'Observation des Constellations" !

Je hais les spams : votre adresse mail ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales et autres conseils pour vous aider à apprendre l'Astronomie en partant de 0, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Voir mentions légales complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant en un clic.