Comment observer la constellation d’Orion ?

Pour beaucoup de personnes, l’hiver n’est pas la période la plus fun de l’année. Il fait froid, on manque de Soleil…

Mais si on garde la tête dans les étoiles, on peut se consoler avec une magnifique constellation.

Eh oui vous l’avez vu dans le titre, je parle bien évidemment de la constellation d’Orion !

C’est la plus belle constellation du ciel d’Hiver, et peut-être même la plus belle tout simplement (du moins parmi toutes celles visibles depuis l’hémisphère nord).

C’est parti, allons y faire un petit tour, et commençons par voir l’histoire qui se cache derrière elle. 

Mythologie

Comme toutes les constellations, elle a de multiples histoires.

Dans la mythologie grecque, Orion est un chasseur légendaire, qui se vantait de pouvoir tuer n’importe quel animal. 

Il se trouve à l’opposé de la constellation du Scorpion, car d’après certaines légendes, il aurait été tué par lui. Eh oui il ne serait pas aussi invincible qu’il le croit ! Les dieux les ont donc séparés pour qu’ils ne se trouvent jamais dans le ciel en même temps. 

Il possède un chien nommé Sirius. Sirius est une étoile qui se trouve dans la constellation du Grand Chien. C’est aussi la plus brillante du ciel nocturne (depuis la France ou tout autre endroit ayant à peu près la même latitude).

Voyons maintenant comment le repérer dans le ciel.

Comment repérer la constellation d’Orion dans le ciel ?

La constellation d’Orion est très facilement reconnaissable. Parmi elle se trouve plusieurs étoiles très brillantes et très intéressantes. Nous reviendrons sur elles un peu plus loin. 

constellation d'orion

Crédit Photo : Simon Jacquelin

orion épée

Elle a une forme de sablier, ou de noeud papillon. C’est comme vous préférez. 

La manière la plus simple de trouver Orion est de commencer par repérer sa ceinture. Elle est composée de 3 étoiles très proches et très brillantes. Elles sont également appelées les trois rois mages. 

Leurs noms sont, de gauche à droite : Alnitak, Alnilam et Mintaka.

Vous trouverez deux autres étoiles également très lumineuses en haut et en bas.

Celle en haut à gauche, se nomme Bételgeuse. À sa droite c’est Bellatrix. En bas à gauche se trouve Saïph, et enfin Rigel à droite.

Il y a également d’autres astres moins lumineux qui forment les bras d’Orion et son épée qu’il tient dans la main gauche (même si personnellement je vois plutôt un arc).

Bételgeuse

Bételgeuse est l’étoile la plus emblématique de la constellation d’Orion (et mon étoile préférée). 

orion bételgeuse

C’est une supergéante rouge. Cela veut dire qu’elle est en fin de vie. Elle devrait même exploser en supernova d’ici très peu de temps !

Petit précision : très peu de temps à l’échelle de l’Univers, cela signifie d’ici environ quelques centaines ou milliers d’années… 

Donc on ne devrait malheureusement pas pouvoir assister au spectacle. Ce qui est bien dommage car ce sera grandiose ! La supernova sera tellement brillante que nous la verrons en plein jour et pendant plusieurs jours.

Je vous laisse imaginer le spectacle…

Enfin en réalité l’explosion a peut être déjà eu lieu.

Eh oui, Bételgeuse se trouve à environ 500 années-lumière de nous. Donc lorsque nous l’observons, nous la voyons en réalité comme elle était il y a 500 ans.

Bételgeuse est énorme. Elle est environ 1 000 fois plus grosse que le Soleil !

Pour vous donner une idée, si elle se trouvait à la place du Soleil, elle s’étendrait jusqu’à la ceinture d’astéroides. Elle engloutirait donc toutes les planètes telluriques, c’est-à-dire Mercure, Vénus, la Terre, et Mars. 

Cela fait d’elle l’une des plus grande étoile connue.

Elle est plutôt froide. Sa température avoisine les 3 300 °C. Oui ce n’est sûrement pas froid pour vous, mais pour une étoile ça l’est. Notre Soleil, en comparaison, a une température d’environ 5 500 °C.

Néanmoins, la luminosité de Bételgeuse est bien supérieure, environ 100 000 Soleil ! Et pourtant, sa masse n’est que 10 à 15 fois supérieure à celle de notre astre du jour.

Malgré tout cela, Bételgeuse n’est pas l’étoile la plus brillante de la constellation d’Orion. Non, c’est Rigel qui a cette honneur.

Rigel

Vous vous souvenez, Rigel est l’étoile en bas à droite de la constellation.

Elle est 70 fois plus grande et deux fois plus chaude que le Soleil. Elle se trouve à environ 800 années-lumière de nous. 

feu cheminée

Comme Bételgeuse, c’est une supergéante d’environ 17 masses solaires. Mais pas une supergéante rouge. Non, Rigel est bleue. Et donc très chaude.

Eh oui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, plus la température est élevée et plus sa couleur tirera vers le bleu. 

Si vous observer un feu dans une cheminée par exemple, vous pourrez remarquer que certains endroits sont bleus. C’est à ces endroits-là que la chaleur est la plus élevée.

La luminosité de Rigel est d’environ 40 000 fois celle du Soleil.

Bellatrix

Bellatrix est en haut à droite du sablier. C’est une géante bleue. Vous l’avez compris, cela veut dire qu’elle est très chaude. C’est la 3ème étoile la plus brillante de la constellation, après Rigel et Bételgeuse.

Bellatrix est une variable éruptive. Cela signifie que sa luminosité peut augmenter très fortement d’un coup, et de façon imprévisible.

En latin, son nom signifie “la guerrière”.

orion bellatrix

Bellatrix Lestrange

Si vous êtes fan d’Harry Potter, le nom Bellatrix a dû vous faire penser à quelque chose. Enfin à quelqu’un plus exactement… 

Eh oui, dans la saga il s’agit de Bellatrix Lestrange, Mangemort et cousine de Sirius. 

Vous vous souvenez, Sirius est l’étoile la plus brillante qui se trouve juste à côté, dans la constellation du Grand Chien. 

Pour continuer dans les personnages d’Harry Potter, Orion est le père de Sirius et de Regulus Black.

Régulus est également une étoile. C’est la plus brillante de la constellation du Lion. 

J.K Rowling s’est donc fortement inspirée des étoiles pour le nom de plusieurs de ses personnages.

Je ferme la parenthèse Harry Potter ici. Revenons à notre constellation.

Saïph

Saïph est la 6ème étoile la plus brillante de la constellation d’Orion. On remarque très clairement qu’elle est bien moins lumineuse que Bételgeuse, Rigel et Bellatrix.

C’est une supergéante bleue-blanche.

Alnitak, Alnilam et Mintaka

Ce sont les 3 étoiles qui composent la ceinture d’Orion.

Alnitak, à gauche, est une supergéante bleue. Elle se situe à 800 années-lumière de nous et est 2000 fois plus lumineuse que le Soleil.

Alnilam, au centre, est également une supergéante bleue. Elle se trouve encore plus loin de nous qu’Alnilak : environ 2000 années-lumière.

Enfin, Mintaka, à droite, est une étoile multiple. Il y a donc 5 étoiles en réalité. La luminosité de la plus brillante d’entre elles équivaux à 10 000 soleils et elle se situe à environ 800 années-lumière de nous.

Nous en avons maintenant terminé avec les étoiles de la constellation d’Orion. Passons à l’un des objets célestes les plus magnifiques.

La nébuleuse d’Orion

La nébuleuse d’Orion est la nébuleuse la plus connue. 

Bon allez petit rappel rapide de la définition d’une nébuleuse. Pour faire simple c’est un ensemble de gaz et de poussière interstellaire. Elles sont colorées et magnifiques !

Sans plus attendre voici à quoi elle ressemble.

nébuleuse d'orion

Splendide n’est-ce pas ?

La nébuleuse d’Orion, également nommée M42 est ce que l’on appelle une pouponnière d’étoile. Eh oui, c’est dans ce type de nébuleuses que les étoiles naissent. 

Je ne vais pas entrer en détail ici sur la naissance des étoiles car Marion a écrit tout un article complet sur le fonctionnement des étoiles que je vous invite à aller lire en cliquant sur le lien.

Pour en revenir à notre nébuleuse d’Orion, elle s’étend sur 33 années-lumière. C’est beaucoup, mais elle fait partie d’un nuage encore plus vaste appelé nuage d’Orion. Celui-ci s’étend sur une grande partie de la constellation d’Orion.

Nous reviendrons dessus un peu plus loin. Voyons comment observer la nébuleuse.

Comment observer la nébuleuse d’Orion ?

C’est très simple. En observant la constellation d’Orion, vous allez remarquer un rassemblement de plusieurs étoiles alignées verticalement sous la ceinture. Elles forment comme un petit poignard.

Et bien c’est ici que se trouve la nébuleuse. 

constellation orion nébuleuse

Crédit Photo : thinretrogod

Le plus incroyable est probablement que vous pouvez la voir sans instrument. Eh oui, vous pouvez commencer à l’apercevoir juste en levant vos yeux au ciel (s’il fait nuit évidemment…) !

Bon, vous devrez tout de même bénéficier de bonnes conditions d’observation. Il vous faudra un ciel dénué de toute pollution lumineuse et vos yeux devront s’être habitués à la pénombre (idéalement après avoir passé 30 min dans l’obscurité).

De plus, ne vous attendez pas à voir la même chose que sur les photos. Vous ne distinguerez qu’une tache blanche floue, et encore. Vous devrez donc faire jouer votre imagination pour la deviner.

Évidemment, si vous le pouvez, je vous conseille au moins d’utiliser des jumelles pour l’observer. Vous distinguerez bien plus facilement la fameuse tache blanche.

Ensuite, plus l’instrument dans lequel vous observez est performant (je parle ici de télescope et de lunette astronomique), plus vous pourrez contempler de détails.

Petite précision sur les couleurs des objets célestes : à moins d’avoir un télescope déjà bien performant, vous les verrez toujours en noir et blanc.

La nébuleuse de la tête de cheval

La nébuleuse de la tête de cheval, également nommée Barnard 33 est une nébuleuse obscure. 

nébuleuse tête de cheval

Non elle n’est pas passée du côté obscur de la force… Il s’agit simplement d’un grand rassemblement de nuages sombres qui cache la luminosité des étoiles qui se trouvent derrière. 

La nébuleuse de la tête de cheval se situe à environ 1500 années-lumière de nous.

Elle est facilement identifiable grâce à sa forme de… tête de cheval, effectivement. 

Sa couleur rouge provient de l’hydrogène qui se trouve derrière elle. Une étoile brillante proche, Sigma Orionis, ionise cet hydrogène. C’est-à-dire qu’elle lui pique ou lui donne des électrons. Et c’est donc cela qui lui donne cette couleur. 

À la base de sa tête se trouve plusieurs jeunes étoiles en formation.

Comment observer la nébuleuse de la tête de cheval ?

Elle se trouve proche de l’étoile Alnitak, l’étoile gauche de la ceinture d’Orion. 

constellation orion tête de cheval

Crédit Photo : thinretrogod

Contrairement à la nébuleuse d’Orion, vous ne la distinguerez pas à l’oeil nu.

Nuage d’Orion

Comme je vous le disais, la nébuleuse d’Orion fait partie d’un ensemble bien plus grand appelé le nuage d’Orion.

Il comprend également la nébuleuse de la tête de cheval que nous venons de voir, M43 (une nébuleuse en émission se situant juste au-dessus de M42 (pour rappel, l’autre nom de la nébuleuse d’Orion)), la boucle Barnard, la nébuleuse de la flamme, ou encore M78.

Il s’étend sur presque toute la constellation d’Orion.

nuage d'orion

Crédit Photo : Rogelio Bernal Andreo

Boucle de Barnard

Comme vous pouvez le constater sur la photo juste au-dessus, la boucle de Barnard est une très grande nébuleuse en émission.

Elle s’étend sur environ 300 années-lumière et se situe à 1600 années-lumière de nous.

Elle se distingue grâce à sa forme d’arc de cercle. Comme la nébuleuse de la tête de cheval, sa couleur rouge vient de son hydrogène ionisé.

La boucle de Barnard proviendrait d’une explosion en supernova il y a environ 2 millions d’années.

M78

M78

Crédit Photo : Ignacio de la Cueva Torregrosa

M78 est une nébuleuse par réflexion, c’est-à-dire un nuage de poussière qui réfléchit la lumière des étoiles aux alentours.

Les nébuleuses par réflexion ressemblent beaucoup aux nébuleuses en émission, sauf que les étoiles se trouvant proche d’elles ne sont pas assez chaudes pour ioniser les gaz. Elles sont généralement bleues.

Les nébuleuses par réflexion et les nébuleuses en émission font partie des nébuleuse diffusesComme leur nom l’indique, elles diffusent de la lumière.

M78 se situe au-dessus de l’étoile Alnitak.

Nous en avons fini avec les nuages de gaz et de poussière. Parlons maintenant un peu d’amas d’étoiles.

Amas ouverts

De très nombreux amas ouverts se trouvent dans la constellation d’Orion.

Pour rappel, un amas ouvert est un regroupement de jeunes étoiles. Ils sont composés de peu d’étoiles (entre une dizaine et des milliers) et se trouvent à l’intérieur d’une galaxie.

orion amas

En voici la liste avec entre parenthèses le nombre approximatif d’étoiles qu’il héberge.

  • NGC 1662 (< 50 étoiles)

  • NGC 2112 (entre 50 et 100 étoiles)

  • NGC 2169 (< 50 étoiles)

  • NGC 2175 (< 50 étoiles)

  • NGC 2186 (< 50 étoiles)

  • NGC 2194 (> 100 étoiles)

C’est ici que notre tour de la constellation d’Orion se termine. J’espère qu’il vous aura plu.

Vous pouvez nous laisser en commentaire votre objet ou votre étoile préféré de la constellation.

Je ne peux que vous conseiller fortement de l’observer car, même à l’oeil nu, elle est superbe. Et pour cela vous savez ce qu’il vous reste à faire… Et oui, garder la tête dans les étoiles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le "Guide d'Observation des Constellations" !