Étoile Polaire : comment trouver le nord ?

L’étoile Polaire a joué un grand rôle dans l’histoire de l’humanité. Pendant des siècles, elle a offert aux navigateurs et aux astronomes un moyen de se repérer. 

Le peuple des Assyriens (environ 700 av. J.-C.) l’appelait Stella Maris, qui signifie étoile de la mer, car elle permettait aux marins de s’orienter.

Depuis, les Hommes ont inventé des outils (boussoles, GPS…). L’étoile a donc eu une place de moins en moins importante. Aujourd’hui, nous la contemplons principalement par plaisir et préférons utiliser un GPS lorsque nous avons besoin de nous déplacer.

Qu’est-ce que l’étoile Polaire ?

L’étoile Polaire est l’étoile permettant de trouver le nord. Son nom vient du fait qu’elle indique la direction du pôle. 

Elle sert également à connaître sa position sur le globe. Plus elle se situe proche de l’horizon et plus vous êtes proche de l’équateur. À l’inverse, si elle est très haute dans le ciel, vous êtes près du pôle.

Due à la forme sphérique de la Terre (en déplaise à ceux qui affirment qu’elle est plate), celle-ci n’est visible que dans l’hémisphère nord. 

Dans l’hémisphère sud, c’est l’étoile Octantis (dans la constellation de l’Octant) qui sert à trouver le sud. Elle n’est cependant pas suffisamment lumineuse, et donc difficilement observable à l’œil nu. La constellation de la Croix du Sud, qui pointe dans la direction du sud, est plus utilisée.

Mais ce n’est pas toujours la même étoile qui sert à indiquer le pôle (nord ou sud). Je vous explique pourquoi dans la seconde partie.

Actuellement, c’est Polaris, également nommée Alpha Ursa Minor, qui est l’étoile désignée pour remplir ce rôle. C’est l’étoile la plus brillante de la constellation de la Petite Ourse (d’où son second nom).

C’est une supergéante. Elle est 8 fois plus massive et 2 000 fois plus lumineuse que le Soleil. Autant vous dire que, si elle ne se trouvait pas à une distance de 430 années-lumière, elle nous carboniserait instantanément.

C’est la 48e étoile la plus brillante du ciel et sa magnitude est de 2. Pour faire simple, la magnitude désigne la luminosité apparente d’une étoile, mais je vous détaillerai cela dans un prochain article. 

C’est une étoile triple. Cela signifie que, bien que nous ne voyons à l’œil nu qu’une étoile, elles sont en réalité 3. Elle est composée de deux étoiles gravitant à 30 milliards de km l’une de l’autre. Cette distance est trop faible pour que nous puissions distinguer les deux. Une 3e plus petite et plus près d’une des deux se joint à elles. 

Avant cela, (pour les Égyptiens entre autres) Thuban, aussi appelé Alpha Draconis (car elle se trouve dans la constellation du Dragon) était l’étoile Polaire.

La prochaine, dans 12 000 ans, sera Véga, l’étoile la plus brillante de la constellation de la Lyre. Véga est la deuxième étoile la plus lumineuse du ciel d’été. Vous pouvez très facilement la repérer, elle se trouve proche du zénith.

Petite précision : l’étoile Polaire est utilisée pour trouver le pôle nord géographique. Ce n’est pas tout à fait le même que le nord magnétique, localisé grâce à une boussole.

ATTENTION ! L’étoile Polaire n’est PAS l’étoile du berger (qui est en réalité Vénus), ni la plus brillante, contrairement à ce que l’on peut lire ou entendre parfois.

Pourquoi permet-elle de trouver le nord ? 

Vous avez dû remarquer que les étoiles se déplacent durant la nuit. Évidemment, lorsque vous les observez, vous les voyez immobiles, car le mouvement est très lent.

Mais, vous pouvez remarquer que certaines constellations ne sont visibles qu’en début de nuit, et d’autres qu’en fin de nuit. Ce principe fonctionne aussi sur l’échelle d’une année. Vous ne voyez pas toutes les mêmes étoiles en été et en hiver.

L’étoile Polaire, en revanche, est toujours présente, et semble immobile. Nous avons même l’impression que toutes les étoiles tournent autour d’elle.

rotation terre

Si vous prenez une photo avec une pause très longue, voici ce que vous obtiendrez. Le point central est l’étoile Polaire.

C’est cette particularité que nous exploitons.

Mais alors pourquoi ne bouge-t-elle pas et pourquoi se trouve-t-elle forcément au nord ?

Vous savez déjà que si nous voyons les étoiles se déplacer, ce ne sont en fait pas elles qui bougent, mais la Terre. Elle tourne sur un certain axe, que vous pouvez imaginer en tirant un trait entre les deux pôles.

globe

C’est cet axe qui est utilisé pour tenir les globes terrestres.

La spécificité de l’étoile Polaire est qu’elle se trouve approximativement (à un degré près) sur cet axe.

La Terre tourne à la manière d’une toupie (nous allons, heureusement, beaucoup beaucoup moins vite !), ce qui fait que son axe de rotation, et donc l’étoile utilisée pour trouver le pôle, change. Ce changement s’effectue presque tous les 26 000 mille ans.

Comment la trouver ?

Bon, je vous parle de l’étoile Polaire depuis le début de l’article, mais je ne vous ai toujours pas dit comment la trouver. Voici maintenant l’explication.

Principalement deux méthodes sont employées.

Première méthode : utiliser la Grande Ourse

La première technique est la plus utilisée. Elle consiste à se servir de la constellation de la Grande Ourse, aussi appelée grande casserole ou grand chariot.

C’est la constellation la plus connue et la plus facile à repérer. Elle est visible tout au long de la nuit, toute l’année, car elle est proche de l’étoile Polaire, et donc du centre de rotation. Elle est composée de 17 étoiles. Les plus visibles (au nombre de 7) forment une casserole.

Pour commencer, repérez donc la Grande Ourse.

Ensuite, vous devez reporter la distance du côté de la casserole, opposé au manche, de 5 fois vers le haut. L’étoile Polaire sera l’étoile la plus brillante la plus proche.

étoile polaire grande ourse

Trouver l’étoile polaire avec la Grande Ourse

Deuxième méthode : utiliser Cassiopée

Vous pouvez aussi utiliser la constellation de Cassiopée. Tout comme la Grande Ourse, elle est proche de l’étoile Polaire, et donc visible tout le temps. Elle se trouve pratiquement à l’opposé de la grande casserole.

Elle est composée de 5 étoiles brillantes, formant un W en été, et un M en hiver.

Pour trouver l’étoile Polaire en utilisant Cassiopée, vous devez utiliser sa pointe centrale et la prolonger vers le haut.

étoile polaire cassiopée

Trouver l’étoile polaire avec Cassiopée

Vous voilà avec toutes les cartes en main pour commencer à vous repérer dans le ciel !

Désormais, si vous vous retrouvez perdu en pleine nature, sans téléphone ou autre outil pour vous guider, vous pourrez au moins retrouver le nord ! Et si une telle occasion ne se présente jamais, vous pourrez toujours impressionner vos amis les nuits d’été. 

N’hésitez pas à partager l’article pour faire s’effondrer les idées reçues et potentiellement sauver un ami perdu.

Et n’oubliez pas, gardez la tête dans les étoiles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le "Guide d'Observation des Constellations" !