Comment observer le Soleil avec un télescope ?

Observer le Soleil à travers votre télescope vous tente, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

Ça tombe bien, c’est le sujet de cet article !

On va voir ensemble tout ce qu’il y a à savoir pour observer le Soleil au télescope en toute sécurité.

Des précautions à prendre aux différentes techniques d’observations en passant par le matériel nécessaire…

À la fin de cet article vous aurez toutes les informations essentielles pour vous lancer sans danger !

On commence tout de suite par voir les précautions à prendre et surtout, ce qu’il ne faut pas faire.

Observations solaires : les précautions à prendre

Les observations solaires sont très délicates. Elles ne doivent pas être prises à la légère, surtout lorsque vous débutez.

Observer le Soleil au télescope : pourquoi c’est dangereux ?

Vous le savez, observer le Soleil à l’œil nu est déjà dangereux. Généralement, l’éblouissement suffit à nous faire détourner le regard avant que les dommages n’arrivent.

Pourtant, rien qu’à l’œil nu, quelques minutes (voire secondes) d’observation suffisent pour endommager la rétine et/ou la cornée. Cela peut même aller jusqu’à la perte de la vision.

Ce n’est donc pas quelque chose d’anodin.

En sachant que le télescope est conçu pour focaliser, c’est-à-dire concentrer, la lumière en un seul point…

Imaginez les dégâts que peuvent provoquer des observations de notre étoile avec ces instruments.

Si vous ne vous rendez toujours pas compte de la dangerosité de ces observations, voici une image pour vous permettre de visualiser un peu mieux le phénomène.

On a tous déjà vu (au moins dans un film), quelqu’un allumer un feu avec une paire de lunettes ou une loupe.

En orientant l’instrument de manière à concentrer les rayons du Soleil en direction d’un matériel sec, celui-ci chauffe puis finit par s’enflammer.

Je vous laisse maintenant imaginer ce que pourrait provoquer une observation solaire au télescope sans protection…

Les précautions à prendre

Heureusement, il est possible d’observer notre étoile au télescope, en prenant les bonnes précautions.

La première, vous l’aurez compris, c’est de ne jamais observer sans filtre.
Et même plus, ne jamais pointer votre télescope en direction du Soleil.

Même si vous n’avez pas l’intention de mettre l’œil à l’oculaire.

Tout simplement parce que votre rétine n’est pas la seule sensible au rayonnement solaire. Votre télescope pourrait être fortement endommagé si vous le pointez vers notre étoile sans protection.

Ensuite, même si vous observez avec un filtre, ne laissez pas le télescope sans surveillance.

Tout le monde n’est pas sensibilisé aux dangers des observations solaires et cela pourrait être dangereux.

Dans la même idée, ne laissez pas un enfant observer le Soleil seul sans surveillance.

D’ailleurs, autant que possible, ne laissez un enfant utiliser le télescope seul que lorsqu’il fait nuit.

Vous serez ainsi certain qu’il ne risque pas de pointer le Soleil par accident.

Enfin, n’utilisez pas votre chercheur pour viser le Soleil (sauf s’il est conçu pour, mais on y revient après).

Parce que même si vous utilisez un filtre sur votre télescope…

Votre chercheur lui ne sera pas protégé du rayonnement solaire et vous encourez les mêmes risques en observant dedans.

Pour être certain de ne pas être tenté et de ne pas l’abîmer, retirez-le avant de pointer le Soleil.

La bonne nouvelle c’est que le Soleil est a priori assez gros et lumineux pour être trouvé facilement à l’oculaire !

S’il faut faire très attention et prendre beaucoup de précaution…

Il existe quand même différentes manières d’observer notre étoile avec un télescope sans courir de risque. C’est qu’on voit tout de suite !

Comment observer le Soleil au télescope ?

La première méthode consiste à observer comme vous en avez l’habitude, à l’oculaire de votre télescope.

Pour cela, la technique la plus courante nécessite les bons filtres pour diminuer suffisamment l’intensité du rayonnement solaire.

Plus précisément, il s’agit de positionner un filtre dédié à l’entrée de votre télescope pour filtrer (étonnant !) le rayonnement.

Cela protège à la fois vos yeux et votre matériel qui ne risque pas de chauffer.

Comme nous allons le voir ensuite, il existe également des lunettes conçues pour l’observation solaire. Avec ce type de télescope, il n’y a plus besoin de filtre.

Cela permet ainsi d’observer directement le Soleil sans autre matériel.

Mais on en reparle un peu plus bas.

Enfin, il existe également une deuxième manière d’observer le Soleil.

En utilisant une technique permettant de projeter l’image du Soleil sur une surface.

Le principe est simple, au lieu d’observer directement à l’oculaire (avec un filtre)…

On utilise le télescope pour projeter l’image du Soleil sur une surface lisse et blanche.

Attention : cette technique n’utilisant pas de filtre, elle présente un risque pour votre télescope si vous pointez le Soleil pendant trop longtemps.

Renseignez-vous avant de vous lancer et ne pointez le Soleil que pendant quelques minutes.

Si vous sentez que le télescope chauffe, arrêtez immédiatement de viser le Soleil.

Par ailleurs, le rayonnement solaire n’est pas du tout atténué. Ne restez donc pas à proximité de l’oculaire, au risque de subir des brûlures.

Maintenant qu’on a vu les techniques, voyons précisément le matériel à utiliser.

Quel matériel choisir pour observer le Soleil au télescope ?

Le matériel va essentiellement dépendre de votre budget et de la méthode que vous souhaitez utiliser.

Pour observer le Soleil par projection, il vous faudra une surface claire et lisse.

Ça peut être un mur, un tableau blanc… Si vous n’avez pas ça en stock, il existe également des écrans spécialement conçus pour.

Et si vous, vous voulez observer le Soleil directement au télescope…

Le plus simple, c’est d’utiliser des filtres.

Les filtres solaires

Il existe trois principaux types de filtres pour observer le Soleil.

filtre Astrosolar

Le premier et le plus répandu est le filtre Astrosolar®.

Le filtre Astrosolar®

Ces filtres ont le gros avantage d’avoir un très bon rapport qualité/prix.

Ils sont très abordables et permettent d’observer le Soleil en toute sécurité sans devoir investir énormément.

On les trouve soit sous forme de feuilles à découper au diamètre de votre télescope. Il vous faudra alors concevoir un support pour la positionner à l’entrée du tube.

Soit directement sous forme de filtre prêt-à-l’emploi. Il faudra alors choisir le bon diamètre pour votre télescope.

filtre Astrosolar télescope

Attention toutefois !

Il s’agit de feuilles assez fragiles. Elles sont donc à stocker et manipuler avec précaution.

Veillez toujours à ce qu’elles ne soient pas trouées ou éraflées. Elles perdraient alors leur pouvoir filtrant et devraient impérativement être changées.

Une feuille Astrosolar® endommagée est dangereuse.

Autre précaution à prendre : choisir la bonne densité.

En effet, il existe deux types de feuilles : les spéciales observations et les spéciales photos.

Les premières ont une densité de 5 qui transmet seulement 1/100 000e du rayonnement solaire. Ainsi, vous pouvez observer en toute sécurité.

Les seconds filtrent moins la lumière avec une densité de seulement 3,8.

Ces derniers sont dédiés à la photo et ne filtrent pas suffisamment la lumière pour observer.

Attention donc à ne pas utiliser les filtres de densité 3,8 en observation.

D’ailleurs, on conseille fortement de choisir des filtres de densité 5, car ils sont aussi utilisables en photo. Avec eux, vous pouvez donc photographier ET observer le Soleil sans problème.

Le filtre en verre

Il existe également des filtres en verre.

Ils sont bien sûr plus chers, mais également plus fiables.

filtre solaire télescope verre

Si vous avez l’intention d’observer souvent notre étoile, ça vaut peut-être le coup d’investir dans ce type de filtre. Cela vous évitera de devoir racheter régulièrement un filtre Astrosolar® qui est fragile.

Par ailleurs, l’avantage du filtre en verre, c’est qu’il n’y a pas de risque qu’il se déchire sans que vous vous en rendiez compte.

Les filtres Astrosolar® sont top car ils sont très abordables, mais ils peuvent vite être dangereux si vous n’êtes pas assez méticuleux.

Quand on sait qu’un simple trou dans la feuille peut laisser passer suffisamment de rayons pour endommager votre œil…

En revanche, les filtres en verre sont réputés pour donner une image un peu moins bonne que les feuilles Astrosolar®.

À vous de voir ce que vous préférez !

Enfin, un dernier type de filtre existe pour l’observation solaire. Il s’agit des filtres H-alpha.

Filtre H-alpha

Ces filtres sont le top du top pour observer le Soleil. Mais ils sont aussi et surtout très chers

D’ailleurs…

Une lunette dédiée aux observations solaires

télescope observation solaire

Si les observations solaires vous tentent vraiment beaucoup et que vous avez le budget…

Vous pouvez vous tourner directement vers une lunette entièrement conçue pour ce type d’observations.

Elle vous permettra d’observer les protubérances et les éruptions puisqu’elle est normalement équipée d’un filtre H-alpha.

(En même temps à ce prix-là…)

Ces lunettes sont également normalement équipées de chercheurs solaires.

Les chercheurs solaires

Ces derniers sont spécifiquement conçus pour filtrer les rayons et peuvent donc être utilisés sans risque.

Ils peuvent également être achetés à part pour ajouter sur votre télescope non spécialisé.

Mais là encore, attention au prix !

C’est vraiment utile pour les passionnés d’observations solaires. Sinon, c’est un accessoire cher pour l’utilisation qu’on en fait.

Maintenant que vous savez comment observer le Soleil en toute sécurité…

Voyons un peu ce que vous allez pouvoir voir sur notre étoile.

Les éléments intéressants à observer sur le Soleil au télescope

Taches, facules et granulations : les éléments les plus simples à observer

Le plus facile à observer sur le Soleil, ce sont les taches.

taches solaires

Avec un télescope, vous pourrez également distinguer les facules.

Ces dernières sont un peu moins faciles à repérer que les taches.

Il s’agit de petites zones un peu plus claires, qu’on trouve surtout au bord. De très près, elles ressemblent un peu à des zébrures.

facules solaires

Enfin, avec un très bon ciel et un télescope de diamètre assez grand (environ 130 mm)…

Vous apercevrez peut-être des granulations.

granulations solaires

En effet, de près, le Soleil n’est pas lisse, on peut voir des sortes de petits grains. Ils sont dus au même phénomène que les bulles qui apparaissent dans l’eau bouillante.

Quand on pense aux observations solaires, on pense souvent aux éruptions.

Ces dernières sont bien observables au télescope… Mais cela nécessite un matériel spécifique.

Protubérances et éruptions solaires : accessibles seulement avec le bon matériel

Le Soleil est actif. Suivant des cycles d’environ 11 ans, il entre en éruption.

Ces dernières sont provoquées par l’intense activité magnétique de notre étoile.

Et ça donne des superbes spectacles à observer.

Mais il faudra pour cela disposer d’un filtre H-alpha.

En dehors des éruptions, le Soleil éjecte aussi du gaz.

Ce sont ces jets de gaz qui ressemblent un peu à des flammes et qu’on appelle protubérances.

protubérance solaire
Protubérance solaire

Comme pour les éruptions, pour observer les protubérances, il vous faudra nécessairement un filtre H-alpha.

Attention toutefois, les filtres H-alpha ne sont pas tous utilisables seuls.

Ils doivent toujours être utilisés avec un filtre bloquant (parfois fourni directement avec le H-alpha).

Avant de conclure, il me reste quelques derniers conseils à vous donner.

Voici donc une liste de pièges à éviter lorsque vous observez le Soleil.

Observer le Soleil : les pièges à éviter

N°1 : N’utilisez pas de lunettes de soudeur ou de filtres Mylar®

Non les lunettes de soudeur et les filtres Mylar® ne protègent pas des rayons solaires.

On trouve beaucoup « d’astuces » sur internet pour observer le Soleil sans avoir à investir dans du matériel.

Si ce genre d’astuces fonctionnent bien pour d’autres types d’observations…

Pour le Soleil, je vous déconseille très fortement de suivre ces raccourcis.

Bien sûr, ce sont vos yeux, c’est à vous de voir…

Mais personnellement, quand je vois des personnes conseiller d’utiliser des lunettes de soudeur (qui ne sont absolument pas conçues pour ça)…

Ça me fait faire des bonds sur ma chaise.

colère

L’observation solaire est vraiment dangereuse (surtout pour les yeux) et ne doit pas être prise à la légère.

Mieux vaut investir dans du bon matériel… Que de perdre la vue en voulant prendre des raccourcis !

N°2 : Ne pas utiliser un filtre endommagé.

Même un tout petit trou ou une éraflure suffisent à rendre le filtre perméable aux rayonnements et dangereux.

Si vous avez le moindre doute, ne l’utilisez pas et achetez-en un nouveau.

Il vaut mieux perdre un peu d’argent… Que la vue !

N°3 : Ne pas utiliser un filtre pour oculaire pour observer le Soleil

On n’en a pas parlé mais il existe aussi des filtres pour oculaires. Ces derniers sont à proscrire.

Ils sont en effet bien moins performants que les filtres qui se placent à l’entrée du tube.

En effet, les rayons du Soleil pénètrent dans le télescope et sont donc déjà amplifiés quand ils arrivent à l’oculaire.

Du coup non seulement, ils ont le temps d’abîmer votre télescope.

Mais en plus ils sont plus forts quand ils arrivent à l’oculaire et donc au filtre.

Et les filtres d’oculaire ne sont pas suffisamment puissants pour atténuer cette puissance de rayonnement.

Vous risquez donc très sérieusement d’endommager vos yeux, même si théoriquement vous avez utilisé un filtre.

N°4 : Ne pas regarder trop longtemps ni trop régulièrement

Malgré la présence d’un bon filtre solaire… Observer le Soleil reste pas terrible pour vos yeux.

Il faut donc faire des pauses toutes les 1 à 2 minutes d’observation pour permettre à vos yeux de se reposer. Et ne pas les exposer trop longtemps.

Dans la même idée, n’observez pas le Soleil trop régulièrement.

Manger un pain au chocolat une fois par mois, ça va…

Manger un pain au chocolat tous les jours… Risque d’avoir des effets néfastes sur votre santé.

C’est la même chose avec le Soleil. À consommer avec modération 😉

Enfin, rappelez-vous :

Les dangers des observations solaires ne sont pas connus de tous et tout le monde n’y a pas été sensibilisé.

Veillez donc à ne jamais laisser votre télescope sans surveillance si vous pointez le Soleil.

Pour conclure

Il y a beaucoup de choses intéressantes à voir sur notre étoile. Et ça donne envie de tester l’observation solaire au télescope.

Pour autant, il y a des précautions essentielles à prendre avant de se lancer.

Et là, vous ne risquez pas juste de ne pas profiter au maximum de vos observations… Ou de les rater.

Vous risquez d’endommager vos yeux jusqu’à potentiellement perdre la vue.

Alors avant de vous lancer vers le Soleil…

Souvenez-vous d’Icare… Qui s’est brûlé les ailes à vouloir aller trop près du Soleil…

Si vous avez déjà testé l’observation solaire, racontez-nous ça dans les commentaires 🙂

Gardez la tête dans les étoiles ✨(Mais de préférence loin du Soleil et plutôt la nuit ou avec un filtre 😉)

2 réflexions au sujet de “Comment observer le Soleil avec un télescope ?”

  1. Bonjour, merci pour tous ces bons conseils.
    Bon week-end à tous.
    Marc.

    Répondre
    • Hello Marc,

      Avec plaisir 🙂

      Belle journée,

      Marion

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.