Étoiles Filantes : d’où viennent-elles ?

On a tous déjà fait des vœux en voyant des étoiles filantes. 

Qu’ils se soient réalisés ou non, c’est toujours un plaisir de sortir durant les nuits d’été dans l’espoir d’en apercevoir. (Même s’il nous arrive parfois d’être un peu déçus lorsque l’on entend quelqu’un s’exclamer qu’il en a vu une, et que l’on ne regardait pas au bon endroit…) 

Il est compliqué de savoir d’où vient cette tradition. Selon une théorie, les étoiles filantes représenteraient l’âme des défunts dans certaines cultures. Ces âmes seraient ensuite chargées d’apporter les vœux vers le paradis pour être exaucés.

Voyons ensemble l’aspect scientifique de ce phénomène.

Qu’est-ce qu’une étoile filante ?

Pour commencer, je dois vous faire un aveu… on vous a menti. Les étoiles filantes ne sont en fait pas des étoiles… 

choqué

Désolée, mais il fallait que ce soit dit. 

Maintenant, reprenons depuis le début. 

Ce que nous appelons étoile filante est en réalité la manifestation lumineuse de l’entrée dans notre atmosphère d’objets nommés météoroïdes. 

Ne partez pas ! Je vais vous expliquer tout cela en détail.

Commençons par voir ce que sont les météoroïdes. 

Tout d’abord, non je n’ai pas fait de faute, on parle bien de météoroïdes, et non de météorites. 

Le terme météorite est en fait utilisé pour désigner les météoroïdes qui, après avoir traversé notre atmosphère, ne se sont pas totalement désagrégés, et ont atteint le sol.   

Maintenant qu’est-ce qu’un météoroïde ?

 Il s’agit de petits corps issus de la désagrégation d’astéroïdes ou de comètes. 

Les comètes sont de petits objets célestes constitués d’un noyau de glace et de poussière en orbite autour d’une étoile.

La distinction entre un astéroïde et une comète n’est pas très claire. Pour simplifier, un astéroïde est donc à peu de chose près de la même nature qu’une comète. Il ne possède cependant pas de chevelure (traînée formée derrière une comète). 

Mais revenons à nos météoroïdes.

Lorsqu’ils arrivent à proximité de notre planète, ces corps, s’ils sont suffisamment proches, peuvent pénétrer dans l’atmosphère. Dans ce cas, ils la traversent à une vitesse pouvant aller jusqu’à 67 km/s, provoquant deux évènements.

Le premier est leur vaporisation. Il s’agit d’un changement d’état physique d’un corps, qui passe de l’état liquide à l’état gazeux.

Le second est l’ionisation de l’air sur leur trajectoire. L’ionisation est, quant à elle, un phénomène qui correspond à l’ajout ou la soustraction d’un électron (ayant une charge électrique négative) à un atome ou une molécule. En l’occurrence ici, à une molécule constituant notre atmosphère. 

Essayons de faire un peu de chimie. Les molécules sont constituées de plusieurs atomes, qui sont des éléments neutres, ils ne possèdent pas de charge électrique. 

Maintenant, lorsqu’un atome perd ou gagne une charge électrique (la plupart du temps négative, donc un électron), il n’est plus neutre. 

Il n’est donc plus appelé atome mais ion. 

Vous commencez à comprendre pourquoi le phénomène décrit porte le nom d’ionisation !

Vous allez me dire t’es bien gentille avec tous tes termes scientifiques, mais il est où le rapport avec notre étoile filante ? 

Ce que vous voyez et que l’on appelle étoile filante est une sorte de traînée lumineuse n’est-ce pas ? Et bien, cette traînée lumineuse est due à ces deux phénomènes : la vaporisation et l’ionisation de l’air. 

Ce sont donc ces deux événements, liés à la vitesse à laquelle le météoroïde entre dans notre atmosphère, qui sont à l’origine des étoiles filantes telles que nous les voyons. 

météore

Maintenant que vous êtes au point sur la nature des étoiles filantes, nous allons revenir un peu sur leur origine. 

Comme je l’ai mentionné un peu plus haut, les météoroïdes sont des débris de comètes ou d’astéroïdes. En effet, chaque comète, ou astéroïde perd de la poussière et de petits débris au cours de sa vie dans l’espace.

Ces objets sont en orbite autour de notre Soleil et croisent donc de manière périodique la Terre. 

De ce fait, chaque année à la même période, une pluie d’étoiles filantes, issues d’une certaine comète, ou d’un certain astéroïde, est observable dans notre ciel. 

Comme cela, des dizaines de pluies périodiques peuvent être suivies chaque année. 

Lorsque l’on voit une étoile filante traverser le ciel, on s’imagine souvent un objet assez gros. 

Eh bien non ! 

La taille de ces derniers se situe entre le grain de sable pour les plus petits, et le petit pois pour les plus gros. Autant vous dire qu’ils sont minuscules !

Maintenant que vous savez ce qu’est une étoile filante, vous voulez certainement savoir comment apercevoir celle qui réalisera vos souhaits.  

Suivez-moi je vais vous montrer. 

Comment les observer ?

Pour les observer, vous devez regarder au bon endroit, au bon moment. Malheureusement, impossible de prévoir où et quand elles passeront. C’est donc une question de chance !

Une question de chance, mais pas que ! Il faut également connaître les dates où il y en a le plus, et avoir de la patience. 

Moins il y a de luminosité et plus vous pourrez en observer. Si vous êtes en pleine ville, vous en verrez beaucoup moins, vous ne verrez que les plus lumineuses.

Lorsqu’on les observe durant une pluie, les étoiles filantes (ou essaims météoritiques) semblent toutes provenir du même endroit du ciel. Il s’agit en réalité d’un point imaginaire, créé par une illusion d’optique, que l’on appelle radiant.

Chaque pluie d’étoiles filantes porte un nom particulier, qui généralement est issu du nom de la constellation dans laquelle se situe son radiant (point dans le ciel d’où elle semble provenir).  

Cependant, si vous voyez une étoile filante qui ne semble pas provenir du même point que les autres, il s’agit d’une étoile filante dite sporadique, elle ne provient pas d’un nuage particulier.

La vision de cette étoile filante particulière n’est donc pas un phénomène périodique que vous pourrez observer chaque année. 

Nous avons parlé un peu plus haut des essaims périodiques, mais sachez que vous pouvez en voir toute l’année. 

Cependant, et vous vous en doutez, vous les observerez plus facilement durant les pluies.

Des périodes sont donc beaucoup plus favorables que d’autres. 

La plus connue se déroule en été, plus précisément début d’août, et se nomme les Perséides.

Perséides

La pluie de météorites la plus observée se nomme les Perséides, car elle semble provenir de la constellation de Persée.

Elle provient en réalité de l’entrée dans notre atmosphère de débris de la comète Swift-Tuttle. 

astéroïde

Un Astéroïde

Les Perséides sont également parfois appelées Larmes de Saint-Laurent, car la fête de Saint-Laurent de Rome a lieu le 10 août et c’est autour de cette date que la pluie atteint son maximum d’intensité. 

En effet, ces étoiles filantes sont observables durant l’été, à partir du 20 juillet et jusqu’au 25 août environ, avec un pic d’intensité allant du 11 au 15 août. 

C’est d’ailleurs leur apparition estivale propice aux observations et leur intensité élevée, qui font des Perséides l’essaim météoritique le plus célèbre et également le plus suivi. 

Ce n’est cependant évidemment pas le seul qui existe et pour ceux que le froid n’empêche pas d’observer le ciel voici quelques autres pluies d’étoiles filantes intenses facilement observables. 

Elles sont classées par ordre d’apparition dans l’année. 

Quadrantides

  • Localisation : proche des constellations d’Hercule et du Dragon
  • Date : entre le 1er et le 6 janvier / pic le 3 janvier
  • Intensité : peut varier entre 60 et 200 météores par heure
  • Provenance : non définie à ce jour
  • Vitesse moyenne : 41 km/s

Êta Aquarius

  • Localisation : constellation du Verseau 
  • Date : entre le 19 avril et le 28 mai / pic le 6 mai
  • Intensité : environ 60 par heure
  • Provenance : comète de Halley
  • Vitesse moyenne : 66 km/s

Orionides

  • Localisation : constellation d’Orion
  • Date : entre le 2 octobre et le 7 novembre / pic autour du 21 octobre
  • Intensité : environ 20 par heure
  • Provenance : comète de Halley 
  • Vitesse moyenne : 67 km/s

Géminides

  • Localisation : constellation du Gémeaux
  • Date : environ début – mi-décembre / pic autour du 13 décembre
  • Intensité : environ 120 par heure
  • Provenance : astéroïde (3200) Phaéton
  • Vitesse moyenne : 35 km/s

Petit récapitulatif pour conclure

Si vous souhaitez épater vos amis, voici un petit récapitulatif des choses à savoir sur les étoiles filantes. Voici quelques info à retenir :

  1. Ce ne sont pas des étoiles.
  1. Elles vont très vite : jusqu’à 67 km/s (pour vous donner une idée, un avion de ligne vole à environ 800 km/h, soit environ 300 fois la vitesse d’un avion de ligne) ! Autant vous dire que vous devez vraiment regarder au bon endroit au bon moment ! 
  1. Les étoiles filantes sont des débris de comètes ou d’astéroïdes appelés météoroïdes (à ne pas confondre avec les météorites).
  1. Les météoroïdes dont sont issus les essaims sont minuscules (moins d’un centimètre de diamètre).
  1. Elles semblent provenir du même point, le radiant, mais cela est simplement dû à un effet d’optique.

Vous voilà maintenant prêt !

N’hésitez pas à nous dire en commentaire si la chasse a été bonne et si vos vœux se sont réalisés.

Et surtout, n’oubliez pas, si vous voulez avoir une chance que vos vœux se réalisent, gardez la tête dans les étoiles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le "Guide d'Observation des Constellations" !