APN ou caméra astro : quoi choisir pour photographier le ciel profond

La caméra est un élément essentiel pour pratiquer l’astrophotographie. Mais il y a deux types de caméras qu’on peut utiliser en astrophoto : un APN ou une caméra astro dédiée.
Et c’est pas toujours évident de savoir lequel de ces deux outils choisir.

Comme d’habitude en astro, ça dépend de pas mal de critères et c’est un choix très personnel.

Ici, on va voir ensemble les avantages et les inconvénients de ces deux types de matériel. Pour que vous puissiez choisir lequel correspond le mieux à votre pratique et vos attentes.

Et on commence tout de suite par l’APN.

Disclaimer : ici, on s’intéresse surtout à l’astrophotographie du ciel profond. Pour le planétaire, c’est encore différent.

Astrophotographie avec un APN : avantages et inconvénients

C’est souvent avec un APN qu’on débute l’astrophotographie. Et pour cause, il possède des avantages indéniables par rapport à la caméra astro dédiée.

Le premier avantage de l’APN, c’est son accessibilité.

L’accessibilité de l’APN

Il est simple et intuitif à utiliser.
Même s’il y a énormément de fonctionnalités, on a besoin seulement de connaître quelques réglages pour réaliser de belles astrophotos.

Et c’est un appareil qu’on a souvent déjà utilisé au moins une fois avant de s’en servir pour l’astrophotographie.

C’est donc bien plus simple à maîtriser qu’une caméra dédiée.

L’APN est accessible aussi d’un point de vue budget.

On trouve des APN entrée de gamme autour de 200€.
Et qui sont largement suffisants pour obtenir de belles astrophotos.

apn pour l'astrophoto

Pas besoin de mettre plusieurs milliers d’euros dans un APN pour l’astrophotographie.
Le truc qui fera la plus grande différence, c’est d’opter pour un appareil défiltré (ou de faire défiltrer votre APN si vous en avez déjà un).

Vous pouvez également trouver de très bons APN pour l’astrophoto sur le marché de l’occasion. (La plupart seront d’ailleurs déjà défiltrés si vous cherchez sur les sites d’astro.)

Un autre avantage de l’APN, c’est qu’il est polyvalent.

Appareil photo numérique : un outil polyvalent et pratique

Contrairement à une caméra dédiée astro, vous allez pouvoir l’utiliser pour la photo classique. Pas uniquement pour l’astrophoto.
(En tout cas s’il n’est pas défiltré ou s’il ne l’est que partiellement.)

C’est donc un achat qui pourra vous servir aussi en dehors de votre pratique d’astrophotographe.

Enfin, le dernier avantage de l’APN, c’est qu’il ne nécessite que très peu d’accessoires pour l’astrophoto.

Vous n’aurez ainsi besoin que d’une bague type T2 pour connecter votre APN au télescope. Et pouvoir déjà prendre des clichés.

Par la suite, vous pourrez ajouter un intervallomètre et un masque de Bahtinov pour améliorer la qualité de vos images.
Et gagner en confort d’utilisation.

intervallomètre et masque de Bahtinov

Mais ces accessoires ne sont pas indispensables pour prendre des clichés.

On verra juste après qu’une caméra dédiée nécessite elle déjà plus de matériel pour pouvoir shooter.

Mais avant, passons aux inconvénients de l’APN (parce que oui forcément, il y en a quand même quelques-uns.)

Astrophoto à l’APN : inconvénients

Même si l’APN possède plein d’avantages, il n’est pas spécifiquement conçu pour l’astrophoto.

Et c’est son principal inconvénient, duquel vont découler plusieurs conséquences qui ont un impact sur la qualité de vos images.

Notamment, vous le savez, l’astrophoto est un type de photo particulier qui se pratique la nuit.
Les conditions de luminosité sont donc très particulières.

Et là où un APN est conçu pour photographier majoritairement de jour, avec beaucoup de lumière…

En astrophoto, on en a vraiment très peu.
On a donc besoin d’un capteur très sensible pour capter la faible lumière émise par les astres.

Or, le capteur de l’APN n’est pas très sensible, car pas conçu pour fonctionner dans de telles conditions.

Ainsi, à taille de capteur, temps de pose, optiques égales et à réglages comparables, on obtiendra beaucoup plus de signal et de détails avec une caméra dédiée qu’avec un APN.

Puisque le capteur d’une caméra dédiée est spécifiquement conçu pour ces conditions de faible luminosité et possède donc un capteur bien plus sensible.

apn ou camera astrophoto brute
Une photo brute de M42 à l’APN (gauche) vs à la caméra (droite)

On pourrait être tenté de penser qu’en augmentant le temps de pose à l’APN, on arriverait à combler cette lacune.

Mais on verra un peu plus bas qu’il y a d’autres caractéristiques propres aux caméras dédiées qui font que ce n’est pas le cas.

Par ailleurs, l’augmentation du temps de pose met en avant un deuxième problème chez l’APN : le capteur chauffe.

Astrophoto à l’APN : plus de bruit, moins de couleurs

Eh oui, parce qu’en astrophoto du ciel profond, quel que soit le matériel…
On veut faire les temps de pose les plus longs possibles, pour capter le maximum de lumière possible.

Mais plus on pose longtemps, plus la température du capteur augmente.

Alors c’est valable évidemment aussi pour les caméras, puisqu’elles contiennent elles aussi des capteurs.

Mais contrairement aux APN, les caméras astro dédiées disposent d’un système de refroidissement.

Ce dispositif permet de contrôler la température du capteur et de limiter l’apparition de ce que l’on appelle le bruit thermique.

Ce qui n’est pas du tout le cas dans les APN.

Ainsi, une astrophoto prise à l’APN présentera bien plus de bruit qu’un cliché pris avec une caméra dédiée.

Et même s’il est possible de faire disparaître en grande partie le bruit avec des DOF
Un APN produira toujours des images de moins bonne qualité qu’une caméra dédiée.

Enfin, les couleurs des objets en astrophoto sont aussi particulières.
Notamment, beaucoup de nébuleuses émettent ce que l’on appelle des raies Hα qui sont dans les tons rouges.

Nébuleuse de la Rosette
La Nébuleuse de la Rosette

Le problème, c’est que les APN filtrent ce type de couleurs. Car ils sont conçus pour reproduire au mieux les couleurs telles que les perçoivent nos yeux.

Aussi, même s’il est possible de procéder à un défiltrage de l’APN pour qu’il puisse capter ces couleurs…

La caméra dédiée, elle, est conçue directement pour capter au mieux les couleurs des objets célestes.

Pour toutes ces raisons, l’APN sera moins performant qu’une caméra dédiée à l’astrophoto.

Alors évidemment, il existe des exceptions si par exemple vous comparez une caméra astro vraiment pas terrible à un APN très haut de gamme, il se peut que la qualité soit meilleure côté APN.

Mais dans la majorité des cas, l’APN sera moins bon que la caméra dédiée en astrophoto.

Cependant, la performance n’est pas le seul critère qui compte. Et on verra à la fin de cet article les critères à prendre en compte pour choisir entre APN et caméra pour l’astrophoto.

Mais avant ça, allons voir un peu les avantages et les inconvénients d’une caméra astro dédiée.

Caméra dédiée à l’astrophoto : avantages et inconvénients

On l’a vu, le principal avantage des caméras dédiées, c’est qu’elles sont spécifiquement conçues pour l’astrophoto.

Elles sont donc bien plus performantes que les APN.

Caméra astro dédiée : plus performante qu’un APN pour l’astrophoto ?

Parmi les caractéristiques, on peut citer :

  • la sensibilité du capteur bien plus élevée (caractérisée notamment par la notion de Quantum Efficiency)
  • le système de refroidissement du capteur
  • la full well capacity élevée

Pour les deux premières caractéristiques, on en a déjà parlé plus haut.

En ce qui concerne la full well capacity, il s’agit de la capacité du capteur à photographier des zones très lumineuses, sans les cramer.

En effet, certains astres possèdent un cœur très lumineux entouré par des zones plus faiblement lumineuses.
C’est le cas notamment de la Nébuleuse d’Orion (M42).

image brute M42 ASI2600MM

Ou encore de la Galaxie d’Andromède (M31).

image brute M31 ASI2600MM

L’un des défis de l’astrophotographe consiste à capter suffisamment de lumière sur le tour de l’astre… Sans faire cramer le cœur qui lui est très lumineux.

Avoir un capteur avec une full well capacity élevée facilite donc la tâche.

Enfin, l’un des autres avantages de la caméra, c’est qu’elle permet de faire ce qu’on appelle du pixel binning.

Il s’agit d’un procédé qui consiste à regrouper plusieurs pixels adjacents pour n’en former qu’un seul.

C’est utilisé notamment dans les smartphones pour capter plus de lumière en condition de faible luminosité.

En astrophotographie, c’est principalement utilisé pour résoudre des problèmes d’échantillonnage. On ne rentrera pas dans les détails ici, car ce n’est pas le sujet.

Mais c’est aussi un critère important pour améliorer la qualité de vos clichés.

Évidemment, vous vous en doutez, la caméra n’a pas que des avantages, sinon personne ne pratiquerait l’astrophoto à l’APN.

Caméra astro dédiée : inconvénients

Le premier inconvénient de la caméra, c’est son prix. Il faut compter au minimum 1 000€ pour une caméra astro ciel profond.

Alors qu’on peut déjà débuter avec un APN pour quelques centaines d’euros.

Le deuxième inconvénient, c’est que c’est bien plus complexe à utiliser.
C’est un outil qu’on n’a pas du tout l’habitude d’utiliser, avec des réglages différents de ceux d’un APN.

Caméra ZWO ASI 2600MM Pro
Caméra ZWO ASI 2600MM Pro

La caméra nécessite aussi des réglages plus précis, du fait de sa sensibilité accrue.

Par ailleurs, là où l’APN se suffit presque à lui-même…
Pour la caméra astro c’est une toute autre histoire.

Elle n’a pas de boutons, ni d’écran. Et nécessite donc obligatoirement d’être branchée à un ordinateur ou mini-ordinateur (type Asiair) pour fonctionner.

Sans quoi vous ne pourrez même pas prendre de clichés.
Ça fait du matériel assez cher à acheter en plus.

Si vous optez pour une caméra monochrome, il vous faudra également des filtres de couleurs pour obtenir des images colorées.

Et pour améliorer la précision de vos réglages, vous voudrez sûrement y ajouter un moteur de mise au point et un système d’auto-guidage.

setup-astrophoto-camera

(Ces accessoires peuvent aussi être utilisés avec un APN. Mais disons que quand on commence à investir dans une caméra, on a plus souvent tendance à vouloir ajouter tous les accessoires qui vont bien.)

Enfin, comme on l’a dit, la caméra est vraiment faite pour l’astrophoto. Impossible donc de l’utiliser pour des photos diurnes, contrairement à l’APN.

En résumé, la caméra est donc plus performante mais aussi plus chère et plus complexe à utiliser. Et uniquement réservée à l’astrophoto.

Mais alors, comment choisir entre caméra et APN pour l’astrophoto ?

APN ou caméra dédiée : lequel choisir pour l’astrophoto ?

Le choix entre APN et caméra astro dédiée pour la pratique de l’astrophoto dépend essentiellement de 4 critères :

  • votre budget
  • votre niveau
  • les résultats que vous recherchez
  • le type de pratique que vous voulez avoir

Si vous voulez les meilleurs résultats, que vous n’avez pas peur de galérer un peu (au moins au début) et que votre budget vous le permet…

Clairement, la caméra sera le meilleur choix pour vous.

Mais si vous aimez la simplicité (tant niveau pratique qu’en terme d’accessoires nécessaires)… Que votre budget est serré et/ou que vous ne recherchez pas forcément les meilleurs résultats…(Ou en tout cas que vous priorisez la simplicité aux résultats.)

L’APN sera plus adapté pour vous.

Mon conseil

Si vous débutez en astrophotographie et que vous possédez déjà un APN…
Commencez déjà par essayer avec, en achetant juste une bague T2.

Ça vous permettra de tester pour voir si ça vous plaît, sans investir trop d’argent.
Et vous pourrez commencer tranquillement en obtenant malgré tout de chouettes résultats.

J’ai pratiqué l’astrophoto à l’APN pendant 2 ans avant d’acquérir ma première caméra.

Et j’obtenais déjà des résultats très sympas :

Nébuleuse de la Tête de Cheval
La Nébuleuse de la Tête de Cheval (IC 434)

Ensuite, si ça vous plaît, que vous maîtrisez bien le setup et que vous voulez aller plus loin…
Et si votre budget vous le permet bien sûr…

Vous pourrez passer sur une caméra dédiée.

L’avantage de commencer par un APN, c’est aussi de pouvoir voir sa progression au fur et à mesure.

Et la sensation de faire ses premiers clichés avec une caméra après avoir shooté à l’APN est incroyable.

Un autre truc important : avoir un bon setup ne suffit pas.

Vous pouvez avoir le meilleur setup du monde…
Si vous ne le maîtrisez pas et ne savez pas bien traiter vos images derrière, vous ne pourrez pas obtenir de bons résultats.

Peu importe la qualité du setup.

Et si vous n’avez pas d’APN, je conseille souvent de commencer quand même avec un APN.

C’est un moins gros investissement si jamais ça ne vous plaît pas.
(Vous pouvez trouver de bons petits boîtiers d’occasion pour vous faire la main.)

Ça pourra toujours vous servir pour de la photo classique.
Et c’est moins complexe à utiliser.

Quand on débute en astrophoto, il y a déjà pas mal de choses à assimiler.
Commencer directement avec une caméra, c’est se rajouter tout de suite encore plus de complexité.

Et c’est prendre le risque de s’en dégoûter.

Bien sûr, si vous sentez que vous préférez opter directement pour le meilleur matériel, que commencer avec plus de difficultés ne vous fait pas peur…

Et que vous êtes confiant dans le fait que ça vous plaise et que la difficulté ne vous bloquera pas…

Vous pouvez partir directement sur une caméra.

À la fin, c’est toujours une question personnelle et chacun est différent.

Dans tous les cas, le premier critère à respecter, c’est de prendre du plaisir dans sa pratique.

Le critère le plus important

Quel que soit le matériel.

Si vous ne prenez pas de plaisir à pratiquer parce que votre matériel est trop complexe à utiliser… Ou par exemple que vos résultats ne sont pas suffisamment bons et ne vous satisfont pas…

Ça n’en vaut pas la peine.

L’astrophotographie est d’abord et avant tout un loisir. Et l’objectif premier, c’est de s’amuser.

Pour finir, que vous choisissiez un APN ou une caméra pour pratiquer l’astrophoto…
Voici quelques critères à prendre en compte pour choisir le bon modèle.

Quel modèle choisir ?

Du côté des APN, on distingue 4 catégories d’appareils :

  • les reflex
  • les hybrides
  • les bridges
  • les compacts

APN pour l’astrophoto : quels critères sont importants ?

La caractéristique non négociable pour pouvoir fixer un APN sur un télescope, c’est que son objectif puisse être retiré.

Les compacts et les bridges ont un objectif inamovible. Ils ne sont donc pas utilisables pour l’astrophoto.

Après, vous pouvez choisir à peu près n’importe quel modèle à partir du moment où il s’agit soit d’un reflex soit d’un hybride.

Puisque ces deux types d’APN possèdent un objectif amovible.

Idéalement, vous voulez prendre un APN déjà défiltré. Car ça joue quand même beaucoup sur la qualité des photos (surtout pour les nébuleuses).
Et que c’est une opération un peu délicate qui prend du temps et a un coût.

(Il faut compter entre 150 et 300€ en fonction du type d’APN et du type de défiltrage.)

Par ailleurs, le mieux c’est également de choisir un APN qui possède un écran orientable. Ce sera bien plus pratique à utiliser, car vous n’aurez pas besoin de vous contorsionner dans tous les sens pour voir l’écran.

APN avec écran orientable

Caméras dédiées astrophoto : les critères à respecter

Pour les caméras dédiées, faites bien attention de choisir une caméra dédiée ciel profond.
En effet, les caractéristiques des caméras astro ne sont pas les mêmes selon qu’elles sont conçues pour :

  • l’astrophoto planétaire
  • l’astrophoto ciel profond
  • l’autoguidage
différents types de caméras

Les caméras astro pour le ciel profond ont :

  • un capteur plus grand
  • un système de refroidissement
  • des caractéristiques techniques adaptées à la capture des objets du ciel profond

Il en existe deux grandes catégories :

  • les caméras couleurs
  • les caméras monochromes

Si vous voulez en savoir plus sur ces deux types de caméra…
Je vous renvoie à notre vidéo sur le choix d’une caméra couleur ou monochrome.

Pour le reste, grosso modo, plus la caméra est chère, meilleures sont ses caractéristiques.
Et donc meilleures seront les photos que vous allez pouvoir réaliser avec.

(La taille du capteur est aussi un critère important à prendre en compte en fonction de votre tube et des objets que vous voulez shooter. Mais ça ce sera pour un prochain article.)

Après c’est donc essentiellement une question de budget.

Et voilà, vous avez toutes les infos pour choisir entre APN et caméra pour l’astrophotographie.

Dans tous les cas, rappelez-vous : peu importe votre setup, l’essentiel c’est d’abord et avant tout de s’amuser !

N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires avec quoi vous shootez !

On se retrouve dans un prochain article 🙂

Gardez la tête dans les étoiles ✨

1 réflexion au sujet de « APN ou caméra astro : quoi choisir pour photographier le ciel profond »

  1. Bonjour Laura.
    Je venais de regarder ta vidéo ce matin juste avant de relever mes mails et donc de voir cet article.
    Il est super. Il complète la vidéo (avec les liens spécifiques) et en plus il est plus facile de s’y référer pour setrouver un point particulier.
    Si je regardais la vidéo ce matin, c’est que je me pose la question de passer à la caméra (je shoote actuellement essentiellement avec un 6D défiltré). Mais c’est vrai que la caméra a l’air plus compliqué !
    Je pense que je vais rester sur mon APN et essayer de me perfectionner en traitement avant de partir vers la caméra (couleur ou NB ? ? ? Encore des quesitions). En effet rien ne sert de changer si je ne peux pas axploiter mes images correctement comme tu le dis…
    Encore merci de ces articles.
    Astronomiquement.

    Répondre

Laisser un commentaire