collimation

Tuto Collimation : régler son télescope facilement (sans matériel)

Ah… la collimation.
Ce réglage est redouté par la plupart des astronomes débutants.

Pourtant, il est ESSENTIEL si vous voulez tirer parti au maximum de votre télescope.

Sans une bonne collimation, vos observations ne seront jamais optimales.
Vos images ne seront pas nettes.
Et vous risquez d’être déçu.

Dans cet article je vous explique donc tout ce que vous devez savoir sur la collimation (quoi, où, quand, comment, pourquoi).

Et je vous montre pas à pas comment collimater votre télescope simplement.

Mieux :
Confinement oblige, je n’ai pas le matériel qu’on utilise habituellement pour faire ce réglage (comme un laser de collimation).

Je vous explique donc comment fabriquer votre propre appareil de collimation depuis chez vous et pour 0€ !

Mais ne nous emballons pas trop vite.
Et voyons déjà à quoi correspond le terme « collimation ».

Qu’est-ce que la collimation ?

Ce terme barbare désigne un réglage consistant à aligner les éléments optiques d’un instrument.
Dans notre cas, ce sont les miroirs du télescope que nous allons alignés.

Mais alors à quoi ça sert ?

Eh bien simplement à améliorer la qualité de vos images (en visuel comme en photo).

Tous les télescopes doivent être collimatés ?

Oui et non.

Oui, de base, tous les télescopes doivent être collimatés. Ils le sont d’ailleurs au moment de la fabrication.

En revanche, tous n’ont pas besoin d’être collimatés ultérieurement par nos soins. Les lunettes astronomiques sont par exemple beaucoup moins fragiles de ce côté là. Vous n’avez donc en théorie pas besoin d’effectuer ce réglage.

Ici, je vais vous expliquer comment effectuer ce réglage sur un télescope de type Newton (ou Dobson).

Pourquoi collimater son télescope ?

Pour comprendre pourquoi votre télescope a besoin d’être collimaté, vous devez d’abord comprendre comment il fonctionne.

Un télescope de type Newton est composé de 2 miroirs.

Le premier miroir, dit « miroir primaire » est placé au fond du tube. Il est concave (creux) et réfléchit la lumière sur le second miroir.

Le second miroir, appelé « miroir secondaire » se situe à l’avant du tube. Il est tenu par ce qu’on appelle une araignée. Sa forme est plan, ce qui renvoie la lumière sur la côté où se situe l’oculaire.

schéma télescope newton

Pour que votre image soit nette, vos 2 miroirs doivent donc être parfaitement alignés. Moins cet alignement est bon et plus vous perdez en qualité d’image.

Quand collimater son télescope ?

La collimation n’est pas un réglage qui s’effectue une bonne fois pour toute. Vous devrez refaire ce réglage régulièrement.

(Eh oui, les miroirs bougent. Comme lorsque vous déplacez le télescope par exemple.)

Pour utiliser votre télescope dans ses meilleures conditions, vous devriez même le faire avant chaque utilisation de votre matériel.

Mais pas de panique… Même si vous allez probablement mettre un peu de temps la première fois, ensuite ça ira tout seul.

Il est maintenant temps de passer à la partie bricolage.

Fabrication de l’oeilleton à collimation

Pour réaliser une collimation, nous avons besoin de ce que nous appelons un oeilleton de collimation.

À quoi sert l’oeilleton ?

Un oeilleton est un accessoire que vous allez poser sur le porte oculaire et dans lequel vous allez regarder (comme à travers votre oculaire).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Découvrez Le Petit Guide d'Observation de la Lune

Il permet de réduire votre champ de vision et de diriger votre regard pile au centre de votre porte oculaire.

Cet élément est essentiel.
Sans lui votre collimation serait beaucoup trop hasardeuse.

Matériel nécessaire

Voici la liste du matériel dont vous allez avoir besoin pour fabriquer l’oeilleton :

  • Une boite de pellicule photo (avec son couvercle)
  • Une perceuse
  • 2 forets de 2 mm et 20 mm (environ)

Et… c’est tout.

Vous avez tout ?
Parfait ! Passons maintenant à la fabrication.

Fabrication

1/ Pour commencer, vérifiez bien que votre boite de pellicule rentre parfaitement sur votre porte oculaire.

Si vous n’avez pas de boite, vous pouvez utiliser tout autre matériel ayant la même forme.
L’idée c’est d’utiliser un objet rond (ainsi qu’un couvercle ou quelque chose qui puisse le recouvrir) qui tienne parfaitement dans votre porte oculaire.

Vous pouvez par exemple utiliser le capuchon de votre porte oculaire.

capuchon oculaire
Capuchon placé sur le porte oculaire

Dans ce cas, pensez bien à cacher le trou (voir 3/) dès que vous ne l’utiliserez pas pour éviter que la poussière rentre dans votre tube.

2/ Percez le fond de la boite sur environ 2 cm (ou découpez tout le fond).

fabrication oeilleton collimation

Le tube, sans couvercle, doit devenir vide.

(Si vous utilisez le capuchon, vous pouvez passer cette étape.)

3/ Percez un trou d’environ 2 mm au centre du capuchon

C’est le point le plus critique :
Le trou doit être parfaitement centré. Sinon votre collimation sera fausser.

Vous possédez désormais tout le matériel nécessaire pour réaliser la collimation.
Passons à l’étape suivante.

Préparation

Si ce n’est pas déjà fait, positionnez l’œilleton dans le porte oculaire.

À chaque fois que vous regardez dans votre porte oculaire pour faire les réglages, vous observez à travers cet œilleton.

C’est maintenant le moment de voir si vous avez de la chance ou non…

Pour régler le primaire, vous avez besoin de connaitre son centre. Et ça… Ça ne se devine pas. Certains télescope possèdent déjà une pastille au centre de leur miroir primaire.

Observez donc votre miroir primaire depuis l’ouverture de votre tube (pas depuis le porte oculaire).

oeillet miroir primaire
Oeillet (ou pastille) collé au centre du miroir primaire (vue depuis l’ouverture du tube).

Vous voyez une pastille ?

Alors vous êtes chanceux ! Et vous pouvez préparer le matériel nécessaire à la collimation puis effectuer le réglage en tant que tel.

Sinon…
Vous allez devoir vous-même coller un petit œillet au fond de votre miroir primaire.

Pour ça, commencez par démonter doucement votre miroir. Là, ça va dépendre de votre matériel. Je vous laisse donc vous référer au manuel d’utilisation de votre télescope.

Posez le miroir sur une table (creux en haut).

Vous devez maintenant trouver le centre du miroir.

Puis coller un œillet autocollant (comme ceux que vous utilisiez à l’école pour vos classeurs) pile au centre.
Si vous n’en avez pas, vous pouvez le fabriquer vous-même et le coller avec un bout de scotch.

Trouver le centre du miroir primaire

  1. Poser le miroir primaire sur une feuille blanche
  2. Tracer le contour du miroir à l’aide d’un stylo
  3. Découper le cercle que vous venez de dessiner
  4. Plier ce cercle en 2. Puis encore en 2.
  5. Découper un petit bout de la pointe que vous venez de former
  6. Déplier la feuille et la poser sur le miroir
  7. Faire une marque très fine sur le miroir dans le trou que vous venez de faire dans votre feuille
  8. Coller une pastille à cet endroit exact
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment faire une Mise en Station ?

Cette partie est la plus délicate. Prenez bien votre temps pour la réaliser.

Essayez de toucher le moins possible le miroir. Et s’il y a de la poussière ou s’il est sale, n’essayez surtout pas de le nettoyer. Vous risquez de le rayer.
La meilleure solution dans ce cas là est d’utiliser une poire (comme pour les objectifs d’appareils photos) pour souffler les poussières.

Une fois que c’est fait, vous pouvez remonter votre miroir.

Vous n’aurez alors plus besoin d’y toucher. L’œillet pourra rester sur le miroir sans que ça gène vos observations.

Faisons rapidement le point sur le matériel dont vous avez besoin pour collimater et allons y !

Matériel nécessaire

Pour régler les miroirs vous n’aurez besoin que d’un tournevis et/ou d’une clé Allen. Sa forme et sa taille dépend des vis de votre télescope.

Voyons ça plus en détails.

Alignement du miroir secondaire

Nous allons commencer par régler le miroir secondaire.
Puis nous réglerons ensuite le miroir primaire.

Le miroir secondaire est le petit miroir se trouvant à l’avant du tube.
Il se situe juste en face du porte oculaire et est tenu par l’araignée.

Résultat désiré

Toutes les instructions que je vais vous donner correspondent à ce que vous devez voir en regardant à travers l’œilleton posé sur le porte oculaire.

Votre objectif va être de centrer le reflet de votre miroir primaire, dans votre miroir secondaire.

Le moyen le plus simple de bien régler le miroir secondaire est de chercher les 3 petites pâtes qui tiennent votre miroir primaire.

Vous voulez les voir toutes les 3, de manière égale.

Voici à quoi ça doit ressembler :

réglage collimation

Voyons comment faire ça.

Comment régler

Avant toute chose :

Positionnez votre télescope à l’horizontal.
Soit en enlevant le tube de la monture et en le posant sur une table.
Soit en inclinant la monture horizontalement. (Pensez alors à bien resserrez les vis de votre monture pour que le tube ne bouge plus.)

Cette précaution vous évitera d’exploser votre miroir primaire si jamais vous lâchez votre tournevis dans votre tube…

Pour régler votre miroir secondaire, vous allez devoir jouer sur les 3 petites vis se situant autour.

ATTENTION !

Ne touchez jamais à la vis au centre de l’araignée. C’est elle qui tient votre miroir. Si vous la dévissez vous pouvez dire adieu à votre miroir secondaire (et au primaire par la même occasion si votre tube n’était pas à l’horizontal).

miroir secondaire

Le fonctionnement des vis est le même que pour le chercheur : les 3 vis font appuie sur le miroir.
Vous devez donc dévisser une des 3 vis pour visser les 2 autres.
Faites des tests, analysez ce qu’il se passe puis ajustez au fur et à mesure.

L’idéal étant d’être 2.
Une personne règle les vis et l’autre observe à travers l’oeilleton et donne les instructions pour savoir quelle vis tourner, et dans quel sens.

Dès que vous voyez le reflet des 3 pâtes du miroir primaire (dans votre secondaire) de manière équitable vous ne touchez plus à rien !

Nous en avons fini pour le réglage du miroir secondaire.
Nous pouvons maintenant passer au primaire.
Et votre collimation sera terminée.

(VOUS POUVEZ TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT CE TUTORIEL DE COLLIMATION AU FORMAT PDF EN CLIQUANT ICI. )

Alignement du miroir primaire

Pour rappel (même si je pense que vous avez compris maintenant), le miroir primaire est le grand miroir situé au fond de votre tube.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Monture équatoriale : fonctionnement

Résultat désiré

Ce que nous voulons maintenant c’est que l’œillet collé au fond de votre miroir primaire se trouve au centre de l’image de votre miroir secondaire.
(Vue depuis l’œilleton encore une fois.)

Voici une photo d’un miroir primaire décentré (en haut), puis une d’un miroir primaire centré (en bas) :

miroir primaire décentré
Miroir primaire (pastille) décentré
miroir primaire centré
Miroir primaire (pastille) centré

Comment régler

Regardez au bout de votre tube (côté extérieur). Vous devriez repérer 3 ou 6 vis extérieures. Là encore, ça va dépendre de votre télescope.

télescope vis tournantes poussantes

Dans mon cas j’en ai par exemple 6.
3 vis poussantes
Et 3 vis tirantes.

Si c’est votre cas, reportez-vous au manuel de votre télescope pour savoir lesquelles sont les vis poussantes et lesquelles sont les tirantes.

Pensez toujours à desserrez les vis de blocage avant de faire le réglage. Puis de les resserrez une fois que vous avez fini.

Si vous ne possédez que 3 vis, reportez-vous également à votre manuel pour être sûr d’effectuer les bonnes manipulations.

Je vous conseille encore une fois d’être 2 pour faire ce réglage.
Avec toujours une personne qui regarde le résultat dans le porte oculaire.
Et une autre qui règle les vis.

Dans tous les cas, vous devez tourner les vis doucement, jusqu’à ce que vous obteniez le résultat comme sur la photo précédente.

Voici un schéma de ce que vous devriez maintenant observer à travers votre oeilleton :

schéma collimation

Peut-être que votre araignée n’est pas tout à fait centré dans le reflet de votre miroir primaire. Ce n’est pas grave, ça ne change rien à vos observations.

Et voilà…
Votre collimation est maintenant terminée !

Il est probable que cette collimation vous a donné du fil à retordre et vous a prit un peu de temps.

C’est normal.
C’est pas évident de se repérer entre tous ces miroirs au début.

Mais une fois que vous avez réussi à collimater votre télescope une fois, vous pourrez le refaire encore et encore presque les yeux fermés (ou pas…) !

En plus, il vous suffira désormais plus que d’un coup d’oeil dans votre porte oculaire pour voir si vos miroirs sont bien alignés ou non 🙂

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires.

Et sinon il ne vous reste plus qu’à profiter de vos observations (qui devraient être nettement mieux maintenant) et à garder la tête dans les étoiles !

VOUS POUVEZ TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT CE TUTORIEL DE COLLIMATION AU FORMAT PDF EN CLIQUANT ICI


PS : un grand merci à Samuel qui m’a beaucoup aidé et sans qui ce tuto n’existerait pas… Encore merci Sam ! 🙂

12 réflexions au sujet de “Tuto Collimation : régler son télescope facilement (sans matériel)”

  1. Bonjour jolie petite demoiselle !
    Je ne fais jamais de collimation car sur mon télescope ça ne bouge jamais.
    J’ai testé en faisant un petit point minuscule au centre du primaire (au lieu de la pastille) et ainsi je peux vérifier à chaque fois que je l’utilise sans être obligé de recoller une pastille.
    J’utilise aussi la BOITE de la pellicule car avec la pellicule le résultat n’est pas terrible LOL
    Par contre je garde l’idée du laser car ça doit être sûrement beaucoup plus précis.
    Bonne continuation et merci pour tes conseils.

    Répondre
  2. Bonjour Laura, bravo pour ton tuto, il est très clair et précis. Je suis certain que ça va en aider beaucoup. Et bravo aussi pour les deux articles sur l astrophotographie. Beau boulot, félicitation.
    J espère que pour les prochaines vidéos nous aurons moins à attendre. 😉

    François L

    Répondre
  3. Bonjour Laura,
    Bravo pour cet article et pour la vidéo que j’ai regardé avec grand intérêt. (comme tu dis à la fin, oui j’espère que la prochaine ne sera pas dans un an, lol).
    Pour l’instant, je n’ai pas de télescope (le prix me retient quand même un peu, voire beaucoup), mais je suis sûr que cela me sera très utile si je me décide un jour.
    Une petite remarque, toutefois. Tu n’expliques pas comment on fait pour trouver le centre du miroir principal, pour le cas où il n’y ait pas de pastille à l’achat… Mes cours de géométrie sont bien loin, hélas!

    Voilà, toutes mes félicitations et continue comme ça.

    William (des Bois)

    Répondre
  4. Bonsoir Laura, Je pense qu’il aurait fallu indiquer comment trouver le centre du miroir Primaire.
    Indiquer aussi qu’une la pastille collée il faut la laisser, car dans les commentaires ci-dessus il semble que ça ne soit pas bien compris.
    Donc pour déterminer le centre du miroir, prendre une feuille de papier et tracer un cercle de diamètre égale précisément au diamètre du miroir primaire. Tracer au centre un cercle de diamètre égale à celui du diamètre de l’œillet que l’on coller. Découper la feuille selon le cercle tracé.
    Ensuite plier la feuille en quatre précisément selon deux diamètres perpendiculaires on obtient ainsi un quart de feuille. Puis couper la partie centrale de la feuille en suivant le petit cercle tracé. Ensuite poser et centrer la feuille sur le miroir sans le rayer et alors dans le trou pratiqué au centre de la feuille venir coller l’œillet.
    ET LE TOUR EST JOUE – C’est un peu long mais on le fait qu’une fois pour toute.

    Autre chose ATTENTION avec un laser de collimation, il faut s’assurer que lui aussi est bien collimaté, il a 3 vis pour le régler. Sinon on peut dérégler son télescope avec un laser mal régler. Il existe aussi un œilleton Cheshire qui n’a pas le problème de collimation.
    Voilà pour les conseils acquis depuis un an observation et avec les tutos de Laura.
    Par contre je suis intéressé par la collimation d’un Télescope MAK 127×1500 – ou peut-on trouver un tuto ou des conseils – car la majorité des télescopes viennent de Chine et ils ne sont pas vérifiés à leur arrivée en France. Les Chinois nous disent que c’est à nous de le faire. Aussi attention au matériel électronique, si il ne marche pas quand on le reçois : ils nous répondent par mail ” TOUT A UNE FIN ” “MAIS TU PEUT EN RACHETER UN AUTRE MON AMI ” et voilà .

    Répondre
    • Bonjour Jean-Paul,
      Oui je vais rajouter la méthode pour trouver le centre du primaire.
      Eh oui c’est le problème du laser… Yes mais le Cheshire a d’autres “problèmes”. Bref rien n’est parfait !
      Ah oui les Mak c’est encore autre chose. Je ne l’ai encore jamais fait sur ce type de matériel donc je ne sais pas, désolée.
      Merci pour le message 🙂

      Laura

      Répondre
  5. Merci Laura!
    J’ai fait ma première collimation grâce à toi.
    Impatient de voir le résultat cette nuit. Dommage que la lune soit de sortie.
    Encore merci et bravo pour tes vidéos.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement la formation "Premiers Pas avec un Télescope" !

Je hais les spams : votre adresse mail ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales et autres conseils pour vous aider à apprendre l'Astronomie en partant de 0, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Voir mentions légales complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant en un clic.